Magazine Culture

Voleurs d'encre

Par Krri

de Alfonso Mateo Sagasta

voleurs d'encre
Dans le Madrid du Siècle d’Or, Isidoro Montemayor supervise un tripot où viennent s’encanailler de nobles dames esseulées. L’établissement appartient à son maître, don Francisco Robles, qui est par ailleurs éditeur et emploie aussi Isidoro comme rédacteur-correcteur. Robles ne décolère pas. Il a publié le Don Quichotte et attend avec impatience que l’auteur lui livre la suite ; or il apprend qu’un certain Alonso Fernández de Avellaneda vient de sortir une seconde partie du chef-d’oeuvre, ce qui met en péril la parution de l’ouvrage auquel travaille Cervantes.

De plus, cette suite du Quichotte apparaît comme un livre à clés, diffamatoire envers plusieurs personnalités, dont Cervantes lui-même. Robles veut donc apprendre qui se cache derrière l’audacieux pasticheur, et envoie Isidoro à la recherche d’Avellaneda.

Éditions RIVAGES

Une enquête picaresque au coeur de grandes oeuvres littéraires, dont les pages peuvent receler de brûlants secrets. À condition de savoir les interpréter. Roman historique au meilleur sens du terme, proche de l’esprit du Nom de la rose, Voleurs d’encre propose une relecture ironique et tout en finesse de la littérature du Siècle d’Or. De son propre aveu, Alfonso Mateo-Sagasta, qui est historien, s’est lancé un défi stylistique : écrire dans une langue qui ne relève pas du pastiche, mais qui conserve toute la saveur de l’époque. Le résultat est à la fois brillant, fascinant et délectable. Deuxième roman de Alfonso Mateo-Sagasta, Voleurs d’encre lui a valu la consécration en Espagne.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Krri 816 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines