Magazine Cinéma

Spartatouille

Publié le 03 janvier 2012 par Olivier Walmacq

spartatouille

Genre: comédie, parodie 
année: 2008
durée: 1h25

l'histoire: Leonidas et ses 13 Spartiates s'apprêtent à affronter l'envahisseur de Perse. Le combat s'annonce d'autant plus difficile que l'armée de Xerxès compte quelques guerriers redoutables. 

La critique d'Alice In Oliver:

Evidemment, une parodie a toujours une cible privilégiée. Par exemple, le premier Scary Movie s'attaquera au succès de Scream.
Dans cette logique, il fallait donc que 300 de Zack Snyder passe un jour ou l'autre à la trappe. Preuve en est avec Spartatouille, réalisé par le duo Jason Friedberg et Aaron Seltzer.

spartaT

Cette fois-ci, les deux cinéastes ont pour ambition de signer une parodie très portée sur le sexe et avec une forte connotation homosexuelle.
En même temps, c'est plutôt logique. Les guerriers en présence sont des hommes musclés, se baladant torse poil, sans compter le fait que l'histoire se déroule en Grèce. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder l'affiche: "ce soir, on s'fait un grec !"

Vous l'avez donc compris: Spartatouille accumule tous les poncifs et clichés du genre. Aussi aura-t-on le droit à quelques danses nullissimes sur I will survive.
Pour le reste, Jason Friedberg et Aaron Seltzer signent une parodie terriblement paresseuse et se contentent de suivre la même trame que le film original, en saupoudrant ici et là de quelques gags en-dessous de la ceinture.

spartaT

Malheureusement, tous les sketches, affreusement lourds, passent à côté de la plaque. A cela, rajoutez des acteurs en roue libre et laissés en pleine improvisation, et vous obtenez une comédie sans saveur et incapable de faire sourire au moins une seule fois. Ce qui pose tout de même un petit problème pour une production de ce genre. Autre souci, la mise en scène elle-même.

spartans-5

Evidemment, cette parodie se moque gentiment du style de Zack Snyder: ici, les combats sont donc parsemés de danse et de hip-hop.
Malheureusement, fier de ce procédé, le duo Friedberg/Seltzer le réitère plusieurs fois. Ce qui contribue à rendre cette comédie terriblement ennuyeuse et agaçante.
Même chose pour les séquences de jets de vomis et d'escréments sur le visage: une fois, ça passe mais 50 fois, ça devient très vite lassant, voire même horripilant.
En même temps, il ne fallait pas attendre grand chose non plus de cette nouvelle parodie de Jason Friedberg et Aaron Seltzer, déjà responsables d'un certain Big Movie.

Note: 0/20
Note naveteuse: 17.5/20


Spartatouille : Bande-annonce 01 FR


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines