Magazine Culture

Mûrs pour une révolution ? Point de vue

Par Alaindependant

Qui souhaiterait voter pour le candidat des marchés qui nous promet l'Austérité comme unique solution pour sauver des banquiers véreux et des industriels cupides et qui demande aux classes laborieuses de se serrer encore la ceinture tandis que les riches sont bien à l'abri derrière leur bouclier et que l'oligarchie qui nous gouverne continue à s'engraisser ? A moins d'être masochiste !

Qui souhaiterait donner sa voix au candidat de la démagogie qui prétend sauver les secteurs publics que les libéraux s'emploient à démanteler par petites touches insidieuses depuis 20 ans, sans pour autant oser se démarquer de cette économie capitaliste globalisée ? A moins de croire au Père Noël ?

Quant aux écologistes, sensés défendre une cause majeure, ils seront crédibles lorsqu'ils cesseront de faire de la politique politicienne qui consiste à faire des compromis pour conquérir des circonscriptions!

Le peuple n'a plus confiance en ses politiques de droite comme de gauche, précisément parce que l'enjeu de ces prochaines années est avant tout philosophique. Marre du pognon roi, de ce consumérisme outrageux , des inégalités grandissantes : marre encore de se faire dégrader par ces agences de notation dont on ignore qui tire les ficelles : par contre on sait qui sont les guignols qu'ils manipulent. Marre enfin de l'explosion des maladies causées par cette civilisation décadente.

Mais alors que demande le peuple?
Une société plus équitable où l'on trouverait au centre: l'homme sain de corps et d'esprit dans une Nature dont il fait partie intégrante, qu'on arrêterait de polluer : question de survie! Puis on remettrait les valeurs essentielles à la place qui leur revient: respect, honnêteté, goût à l'effort, envie d'apprendre, désir de se cultiver. On élirait enfin Homme et Femme de l'année des personnes qui sauvent des vies ou qui sacrifient la leur à aider les miséreux plutôt qu'une richissime cocue, un footballeur illettré ou un chanteur qui expatrie ses revenus pour payer moins d'impôts.

Oubliées les monnaies qui pervertissent les rapports entre les peuples; on pourrait même imaginer des échanges basés sur les compétences personnelles et les savoir-faire propres à chacun; relocaliser et même remettre le troc au goût du jour pour redevenir acteurs d'une consommation maîtrisée en court-circuitant ces racketteurs d'intermédiaires.

Utopique? Pas si sûr!
Beaucoup seraient partants pour construire un monde plus sobre où l'on vivrait au diapason avec la Nature, ce qui rendrait le bonheur plus accessible, comme le préconise ce philosophe humaniste admirable d'une intelligence supérieure et d'une intégrité sans faille qu'est Pierre Rabhi; chacun assumerait alors volontiers sa part du Colibri et même au delà, serait prêt à de biens plus gros sacrifices pour des valeurs auxquelles nous adhérons qui nous redonnerait enfin la foi en une perspective d'avenir.

Malheureusement Pierre Rabhi n'est pas candidat; le plébiscite qu'il pourrait obtenir remettrait peut-être (pas sûr) les pieds sur terre à nos politiciens enfermés dans leur microcosme.

Pour finir, je ne sais toujours pas pour qui voter; juste, pour qui ne pas voter; j'ai cependant le fort pressentiment que les classes moyennes qui payent de loin le plus gros tribut dans ce fiasco politico-économique, ne supporteront plus d'être tenues ainsi en soumission par des élites dirigeantes en qui elles n'ont plus confiance, dans un monde aux valeurs qui ne sont pas les siennes et c'est précisément parce que parmi elles se trouvent des gens éduqués qu'elles pourraient bien revendiquer leur part de souveraineté; ça ne se fera pas forcément dans le calme car leur patience est arrivée à son terme; ce grand cirque qu'est l'hémicycle ne nous amuse pas; à trop tirer sur la corde: on ne veut plus faire les guignols, pas plus que les avaleurs de couleuvres et ces clowns qui nous gouvernent ne nous font plus rire.

On la souhaite autant qu'on la redoute pour l'aspect aléatoire de ses résultats mais si la révolution est la seule solution pour se débarrasser de cette classe politique qui nous met la nausée, nous sommes mûrs!


Article source: Pour qui voter ? Père Noël ou Père fouettard ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alaindependant 70792 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte