Magazine Humeur

Pablo Neruda : "quand il est mort le poète...."

Publié le 05 janvier 2012 par Marine8888

Pablo Neruda et l'oiseleur par Supervielle

Il meurt lentement celui 

Il meurt lentement celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n’écoute pas de musique, celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux.

Il meurt lentement celui qui détruit son amour-propre, celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement celui qui devient esclave de l'habitude refaisant tous les jours les mêmes chemins, celui qui ne change jamais de repère, Ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements Ou qui ne parle jamais à un inconnu.

Il meurt lentement celui qui évite la passion et son tourbillon d'émotions celles qui redonnent la lumière dans les yeux et réparent les coeurs blessés

Il meurt lentement celui qui ne change pas de cap lorsqu'il est malheureux au travail ou en amour, celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves, celui qui, pas une seule fois dans sa vie, n'a fui les conseils sensés.

Vis maintenant! Risque-toi aujourd'hui! Agis tout de suite! Ne te laisse pas mourir lentement! Ne te prive pas d'être heureux!

Pablo Neruda "Prix Nobel de Littérature 1971"

Officiellement,Neruda serait mort des suites de complications d'un cancer de la prostate le 23 septembre 1973 à Santiago au Chili, moins de deux semaines après le coup d'Etat contre le président socialiste Salvator Allende dont il était proche. Mais officieusement, selon Manuel Araya, secrétaire personnel et chauffeu du poète, il aurait été assassiné sur ordre du gouvernement Pinochet. Opposant au régime ¨Pinochet, le prix Nobel de littérature devait partir au Mexique organiser l'opposition. Il aurait fait part à son assistant de son inquiétude après une piqûre réalisée par un médecin qu'il ne connaissait pas, et qui aurait occasionné une réaction allergique. La Fondation Neruda, qui gère les droits de l'oeuvre du poète, a réfuté la version proposée par l'assistant de Neruda.

La nouvelle enquête, demandée par le Parti communiste chilien, a été acceptée par le juge Mario Carroza, le même qui s'occupe déjà de la nouvelle enquête sur les causes de la mort de Salvador Allende.

De la force de ses poèmes ne nous privons pas...

"Idéalisme et réalisme, je vous aime, 
Comme l'eau et la pierre vous êtes 
parties du monde, 
lumière et racine de l'arbre de la vie."

Pablo Neruda (extrait du poème La vérité)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marine8888 846 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines