Magazine Culture

"Journal d'un mythomane - Vol.1" de Nicolas Bedos

Par Angelalitterature
Nicolas Bedos, Journal d'un mythomane - Vol.1, aux Editions Robert Laffont, 297 pages, 19€.
Pendant un an, Nicolas Bedos a tenu une chronique dans l'émission de Franz-Olivier Giesbert (Dieu, ma mère et moi en librairie actuellement aux Editions Gallimard) : Semaine critique. Tous les vendredis soirs, à la fin de chaque émission, Nicolas Bedos s'amusait des invités de l'émission à sa façon. Du cynisme, du sarcasme, de l'ironie, de la provocation, de l'humour aussi. On regardait l'émission (oui, elle n'existe plus) jusqu'au bout, et dans l'attente de voir ce qu'allait nous présenter et comment allait nous faire rire cet hurluberlu. Créant parfois quelques polémiques, dépassant les limites pour certains, il plaisait tout de même à beaucoup. La preuve : ce livre chez Robert Laffont réunissant toutes ses Chroniques d'un mythomane (et quelques autres) est un succès depuis sa sortie. 
Ce livre réuni tous ses passages à la télévision dans Semaine critique, à la radio, sur Ouï FM, et ses nouvelles dans L'Officiel de la mode; le tout préfacé par Régis Jauffret (Claustria en librairie actuellement aux Editions du Seuil). Tout est provocant, mais tout (ou presque) fait rire. Avec Nicolas Bedos, on doit pouvoir rire de tout. Sinon, passez votre chemin.  En lisant ce Journal d'un mythomane, on l'entend, on le voit : son jeu d'acteur faisant aussi parti intégrante de l'émission qui l'a fait connaître un peu plus auprès du grand public. Retranscrire toutes ces chroniques déjà entendus, et lues (pour les nouvelles), hormis deux nouvelles inédites concernant Amy Winehouse, et son ami, et acteur, décédé : Jocelyn Quivrin, pourrait être associé à un coup marketing. Mais ce livre est aussi une manière de clore une période à la télévision. Il a souvent dit après Semaine critique qu'il arrêterait la télévision pour un temps (mais qu'il reviendrait, ne vous inquiétez pas). 
En attendant son retour à la télé, Nicolas Bedos s'expose sur grand écran dans un second rôle, dans le premier et "meilleur film de Frédéric Beigbeder" : "L'amour dure trois ans" (en salle le 18 janvier avec Louise Bourgoin et Gaspard Proust). Il a aussi contribué à l'écriture du film "Les Infidèles", avec Gilles Lellouche et Jean Dujardin (en salle le 29 février).

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Angelalitterature 4213 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines