Magazine Sport

Meudon Triathlon, the club to be

Publié le 15 janvier 2012 par Pascal Boutreau

Un peu de lecture avant d'attaquer une grosse quinzaine. Eh oui, entre l'Euro de hand, l'Open d'Australie (allez Rodgeur !!!) et quelques grands classiques du ski (Kitzbühel le week-end prochain par exemple), on ne va plus savoir où donner de la tête...

..............

Triathlon-paris-oscar-meilleure-mise-seine-L-sxsD6S
Samedi soir avait lieu l'assemblée générale du Meudon Triathlon, mon club depuis mes débuts en triathlon, en 2003. L'occasion de faire un petit bilan de l'année 2011 avec un record de 98 licenciés (dont 17 femmes) pour le club. 

Le club a donc participé à 139 courses (contre 104 l'année précédente). Parmi toutes ces épreuves où le Maillot du Meudon Triathlon s'est montré, 55 épreuves de course à pied (dont 7 marathons, 19 trails...), 14 sprint, 15 Courte Distance, 11 Longue Distance et 5 Ironman. Si le record de Meudonnais au départ d'une course n'a pas été battu (54 en 2007), 48 étaient présents cette année à Amiens, 32 sur le LD de Troyes, 23 sur le sprint par équipes de Bondoufle, 28 sur le meeting de natation Anne Pinon et 18 au Triathlon de Paris. 

71524872
Au niveau individuel, coup de chapeau évidemment à Copsté, alias Stéphane Cottereau, qui remporte le célèbrissime MIT, le Meudon Iron Tour, classement qui s'effectue en fonction des résultats certes mais surtout sur les courses à forte participation meudonnaise (si on est 15 par exemple sur une course, les points sont multipliés par 15 ... idéal pour encourager les membres à se retrouver sur les mêmes courses plutôt que d'aller chacun dans son coin). Copsté devance donc Zarma, alias François Dubuc, et Bertrand Louis. Quant à moi, avec une seule course à mon calendrier 2011 (le Triathlon de Paris), je navigue au fin fond du classement (69e). Qu'il semble loin le temps où je visais le Top 10...

62738032
Bon, j'espère que tout ça va changer en 2012. Je vais d'ailleurs tenter de m'appuyer sur le dynamisme du club pour relancer la machine. Toujours plus facile de partir à l'entraînement quand on sait que l'on va retrouver des potes. Le triathlon de Cepoy, le 29 avril, sera notre course club. Si tout va bien, j'ai aussi le MD de Belfort, le 2 juin, dans le viseur, avec une grosse délégation meudonnaise annoncée. On verra bien... Mais d'ici là, il y a le Meudon Wattbike Triathlon, organisé par le club, le 11 mars.

What is donc le Wattbike ? Une épreuve très originale où la partie vélo se fait sur un "vélo d'appart" ultra moderne. 300m de natation, 7km indoor de vélo sur le Wattbike et 2,5km de course à pied. Dix séries de 12 et les douze meilleurs temps qualifiés pour une finale.

La première édition, l'an dernier, avait été un gros succès. Alors le club remet ça cette année. Attention, les places seront chères avec seulement 120 dossards disponibles. Ne traînez pas car les inscriptions s'arrachent déjà après seulement une semaine.  

Tous les renseignements sont évidemment à votre dispo sur le site du club : http://meudontri.canalblog.com  

........................

Antarctique
On reste dans le même esprit avec des encouragements pour mon amie Cécile Bertin qui s'est envolée vers l'Inde pour y courir l'Ultra India Race. Cinq étapes longues d'environ un marathon, avec en plus un peu de dénivelé (environ 1000m de D+ par étape). Cécile enchaînera ensuite en mars par la première étape de ses 4 déserts avec d'abord Atacama en Amérique du Sud puis Gobi puis Sahara et enfin Antartique avec les pingouins. Et tout ça en 2012 !A chaque fois, environ 250km à courir en plusieurs étapes sur une semaine. Je vous invite à aller découvrir son nouveau site spécialement dédié à ce projet (http://cecilebertin.com).

Et tant que je vous parle de mes copines coureuses à pied, je vous encourage aussi à lire dans Jogging International les chroniques de Marie Poirier. Chaque mois, Marie, rédactrice à Jogging depuis une année, sportive mais vraiment coureuse, nous raconte de façon très agréable et drôle sa découverte de la course à pied avec en point de mire le semi de Paris. Elle a effectué la semaine dernière sa première sortie longue (1h30). Hâte de lire ça. Vraiment très sympa.   

.........................

722
Carton rouge à Mourad Boudjellal, le président du club de rugby de Toulon. En fin d'année 2011, après avoir fait signer Frédéric Michalak, ce monsieur avait déclaré : "On est en train de mettre en place une véritable armée". Arghhhhhhh que ça m'énerve ce genre de propos. Non, le sport n'est pas la guerre. Non on ne peut pas parler d'armée quand on évoque une équipe de rugby. Oui les mots ont un sens. Sous prétexte que ce monsieur a de l'argent, il s'autorise des propos toujours plus abjectes avec encore récemment une déclaration où il s'estimait victime d'une "sodomie arbitrale". Classe... C'est ça les fameuses "valeurs du rugby" ? ... 

.......................

Point hebdo sur le championnat de hockey sur gazon... en salle. Cambrai avec Mamzelle Peg (Peggy Bergère) continue de survoler la première phase. Six matches, six victoires et des buts à gogo. Mais les Lilloises de Loulou (Louise Lebaindre) sont également sur le même rythme. Les deux équipes se retrouveront dans deux semaines pour le dernier des trois tournois de la phase régulière avant de se défier lors du carré final (a priori en finale mais attention en demi-finale au Stade Français dirigé par Gaël Foulard et parfaitement emmené par Muriel Foulard), les 11 et 12 février à Cambrai. Et j'y serai ! D'ici là, les BleuEs, avec le retour de Mamzelle Peg qui sort de sa retraite internationale et reprend du service en sélection, disputent le week-end prochain au Danemark, le Championnat d'Europe B. Objectif : terminer dans les deux premiers pour faire remonter la France parmi l'Elite continentale.  

.........................

Logo-equidia-life_T
Une petite opération recyclage d'une news parue sur mon blog pro d'Equidia. J'y parle du travail nécessaire pour réaliser une émission. Un travail que l'on ne soupçonne pas toujours quand on est "simple" téléspectateur. Petite visite donc dans les coulisses de la préparation de l'émission que j'ai récemment animée et toujours visible ICI.  


IMG_0594
54 minutes d'émission, 50 heures de travail 

Ce dimanche, Equidia Life vous a diffusé l’émission « Tops et Flops 2011 », un tour d’horizon des grands moments vécus tout au long de l’année sur notre antenne. Au final, 54 minutes d’émission.

Mais pour parvenir à ces 54 minutes de programme, la route a été longue. D’abord, il faut sélectionner toutes les images destinées aux différents sujets. C’est ce que l’on appelle le dérushage. Pour faire simple, on file à la bandothèque, le service qui archive tous les programmes, une longue liste de cassettes des événements que l’on souhaite exposer. Il faut ensuite noter sur chaque cassette les parties que l’on va sélectionner et noter les Time Code (TC), c’est-à-dire les repères qui nous permettront ensuite de gagner du temps pour le montage. Pour une émission comme Tops et Flops qui couvre toute une année et donc de nombreux événements, compter entre 10 et 15 heures pour tout dérusher.

IMG_0592
On passe ensuite à la phase du montage. Enfermé dans une petite salle avec un monteur, on construit nos sujets (une dizaine pour Tops et Flops). Cette construction se fait également en fonction du texte que l’on a écrit. Il faut aussi sélectionner des musiques pour mieux transcrire l’atmosphère souhaitée. Impressionnant de voir ces monteurs assembler tous ces éléments comme un mécano. Avec tous les effets à la fois visuels et sonores, tous les petits ajustements pour soigner les transitions et plein de petites bidouilles dont seuls les monteurs ont le secret, on a coutume de dire qu’il faut environ 1 heure de montage pour 1 minute de programme. Avec environ 30 minutes de sujets, « Tops et Flops » aura donc demandé plus de 30 heures de montage ! Reste ensuite à tout sortir sur une cassette, dans l’ordre de diffusion afin de faciliter le travail de la régie le jour du tournage.

Le jour du tournage, nous y voilà. Générique et dans l’oreillette, la scripte qui envoie le décompte : 5, 4, 3, 2, 1 à toi ! La petite lumière rouge s’allume au-dessus de la caméra et c’est parti pour 52 minutes d’émission (52’ c’est en théorie, en réalité, on dépasse toujours un p’tit peu…). « Bonjour et bienvenue sur Equidia Life pour revivre les Tops et les Flops 2011…. » Réactions de nos invités Nicolas Touzaint et Patrice Delaveau, lancement des sujets, l’heure passe très très vite. Avec toujours dans le creux de l’oreille, la scripte qui nous rappelle à l’ordre si on est en retard sur le timing prévu ou si au contraire, on va un peu vite (ça, ça arrive rarement). Le temps de dire au revoir et le générique de fin est déjà lancé. La petite lumière rouge de la caméra s’éteint, les projecteurs avec. C’est dans la boîte !

....................

24060_329718543536_573618536_3366074_764948_n
Lundi 
Course à pied : 1 h footing (pas mal...)

Equitation : 1 h  

Dimanche
Course à pied : 1 h 20 footing  

Petite semaine mais rassurez-vous la motivation est toujours là. Simplement, entre la visite chez l'osthéo et des journées interminables, je ne peux pas tout faire... Une belle séance toutefois ce dimanche sous un magnifique soleil. Parc Suzanne Lenglen puis Parc de l'Île Saint-Germain en bord de Seine (cf. la photo), avec à chaque fois plein de jolies demoiselles, le pied. Pas un gros rythme mais je ne suis définitivement pas du matin... Et puis peu importe le rythme pour le moment. 1h20, c'est toujours ça de pris.  

..................

19843153.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20111104_053820
Je finis la new news avec le film de la semaine. La séance de "J. Edgar" étant complète, je me suis reporté sur "Mission Impossible" que je n'avais pas encore eu le temps de voir. Je ne sais franchement pas trop quoi en penser. C'est du grand classique, sans surprise avec des poursuites, des cascades, des trucs qui explosent partout, des gadgets dignes de James Bond et un super héros qui va sauver le monde. Evidemment, c'est pas mal fait mais pour les surprises, on repassera. Bon, par contre, je veux bien sa voiture à Tom Cruise... et le numéro de sa coéquipière aussi...  


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascal Boutreau 6812 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine