Magazine Culture

La Giralda vs Torre Cajasol

Publié le 16 janvier 2012 par Cardigan @onlyapartmentsF

Comme lors de deuxième remise du Seigner des anneaux, les deux tours de Séville, la tour la plus significative de a ville, et même d’Andalousie, la Giralda, est menacée par une force obscure. Son statu de Patrimoine de l’Humanité pourrait être détrônée par la construction de l’autre tour, la tour Cajasol. Pendant des siècles, la Giralda a été e monument le plus haut d’Espagne, et aujourd’hui de Séville. Ceci est prévu jusqu’en 2012 quand la tour Cajasol connue comme la Tour Pelli, portant le nom de son architecte. Celle-ci possèdera une hauteur de 178 mètres. De cette manières la Giralda paraitra petite face à la nouvelle tour.

giralda <b alt=
torre cajasol" />torre cajasol" />torre cajasol" title="giralda torre cajasol" />torre cajasol" />
Mais pas que l’honneur de la Giralda est en danger, mais tout son ensemble comprenant : La Catedral de Seville, l’Alcázar, et l’Archivo General de las Indias, declaré Patrimoine Nationale en 1928, et Patrimoine Mondiale en 1987.
Ces statut peuvent être retirés par l’UNESCO. Deux de ses délégués José Aguiar (du Centre du Patrimoine Mondiale de l’UNESCO, et Elvia Petroncelli (de Icomos-Conseil International des Monuments, et Sites Historico-Artistique, ont visiter les deux tours afin de déterminer l’impact visuel des gratte-ciels sur cette partie de la ville. Construit dans l’Alfaraje, meme si elle ne perturbe pas visuellement, elle est considérée un élément négatif pour le paysage historique de la ville.

Evidemment, les représentants de Unesco se réuniront avec touts les parties. Ils ont visités la Tore Pelli, ou les dirigeants de Cajasol ont présent le projet architectonique , et son adaptation au PGOU. De l’autre coté, il se sont réunis avec les collectifs contraires à la construction de la Cajasol comme la plate-forme des citoyens, lesquels argumentent l’impossibiité de continuer avec une politique de gratte-ciels , et de la répercussion sur le statut patrimoniale de la Giralda. Finalement, ils se sont réunis avec le conseiller de l’urbanisme, et avec le maire de Séville,Juan Ignacio Zooïde (PP) pour avertir du possible déclassement de l’ensemble historiques comme Patrimoine de l’Humanité. Même si ce débat conserve un cté secret, le Comité Mondial du Patrimoine de l’Unesco prendra sa décision dans quelques semaines. Le maire, a déclaré que “si il faut choisir, je reste avec l’opinion de l’Unesco”. Pour cette raison, il a cherché des membres théoriques avec qui il pourrait faire front aux possibles indemnisations qui pourrait paralyser la construction de l’oeuvre.

Nous attendons avec impatience la verdict de l’UNESCO. La Giralda perdra sons statut de Patrimoine de l’Humanité? De toutes les manières, cette histoire sera une leçon de mauvaise gestion de politique urbanistique. Il semble logique que la ville veuillent des nouveautés architecturales, mais grâce à des projets soutenable et étudié ou le neuf pourrait être intégré à l’ancien et ne pas lui faire de l’ombre. Pour de plus amples informations: 
Para más info: http://ciudadaniacontralatorrepelli.blogspot.com/

Cinta Blanch Only-apartments Author
Cinta Blanch


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cardigan 4102 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte