Magazine Cinéma

“ Parlez-moi de vous” de Pierre Pinaud

Publié le 17 janvier 2012 par Boustoune

Souvent, les personnes qui aident les autres à être mieux dans leur tête, dans leur vie, ne sont pas capables de s’appliquer à eux-mêmes les conseils éclairés qu’ils donnent à autrui.

Parlez-moi de vous - 4

Prenez Claire Martin, plus connue sous le pseudonyme de Mélina…
À la radio, cette animatrice très populaire, héritière de Ménie Grégoire, prend les appels d’auditeurs en détresse qui cherchent un peu de réconfort, un avis inspiré ou tout simplement une oreille attentive. Elle est douée pour cela. Mais quand il s’agit de s’occuper d’elle-même, rien ne va plus…

Aux personnes seules, elle recommande d’aller vers les autres, de s’ouvrir aux autres, de communiquer avec les autres. En revanche, elle-même vit de façon totalement isolée, dans une bulle – son appartement chic du 16e arrondissement – voire une bulle dans une bulle – un placard où elle s’isole pour se ressourcer. Elle limite au maximum les contacts avec les personnes extérieures, reste cloîtré dans sa loge jusqu’à l’heure de l’émission pour repartir illico dès les micros coupés.
À une femme de 60 ans, elle conseille de profiter de la vie, de prendre un jeune amant et de faire l’amour toute la journée. Mais elle perd les pédales quand un jeune homme, Lucas (Nicolas Duvauchelle), s’intéresse à elle…

Parlez-moi de vous - 3

Bon d’accord, le garçon en question pourrait bien être son neveu, ce qui est de nature à freiner les élans du coeur.
Ah ! Il faut préciser que le principal problème de Claire est une blessure d’enfance. Très jeune, elle a été abandonnée par sa mère et placée dans un foyer d’accueil. Celle-ci avait promis de revenir la chercher et Claire l’a attendue, attendue, attendue… En vain…
Mais avec sa popularité grandissante, Claire gagne beaucoup d’argent et a pu se payer les services d’un détective privé, qui a retrouvé la trace de la mère indigne.

Celle-ci se prénomme Joëlle. Elle habite en banlieue, est retraitée et s’occupe bénévolement d’une antenne du secours populaire. Elle a un fils plus jeune que Claire, qui qui s’est remarié avec la mère de Lucas.
Claire, prenant son courage à deux mains, part à sa rencontre. Mais, au moment du face-à-face, elle est incapable d’avouer la raison de sa visite et se fait passer pour une volontaire désireuse d’aider l’association.
Elle se retrouve un peu piégée, obligée de côtoyer un milieu social qui n’est pas le sien, de discuter avec des gens en chair et en os, et de gérer les avances de Lucas, à la fois intrigué et attiré par ses airs de bourgeoise coincée.
Cette confrontation va lui permettre de prendre conscience de sa solitude et de sortir de sa coquille.

Parlez-moi de vous - 5

Le cinéaste, Pierre Pinaud, sort lui aussi de sa coquille en signant ce premier long-métrage au ton doux-amer. Il évite soigneusement les pièges de la comédie française poussive et du mélodrame chargé en pathos, tout en parlant subtilement la question des classes sociales et de ces barrières absurdes qui séparent les individus.
Pour un début, il ne se débrouille pas trop mal, même si son style manque parfois un peu de personnalité.
Le jeune metteur en scène a su compenser ce handicap en s’entourant d’une jolie troupe d’acteurs (Nicolas Duvauchelle, Nadia Barentin, Dani, Catherine Hosmalin, François Bureloup…) et en offrant à Karin Viard un rôle à la mesure de son immense talent.
Elle est ici absolument irrésistible dans la peau de ce personnage complexe, mi-femme forte mi-autiste, tour à tour chaleureuse ou renfermée, timide maladive et psychopathe expansive, drôle, attachante, et, au final, bouleversante.

Parlez-moi de vous - 2

Il serait injuste de ne réduire Parlez-moi de vous à la “simple” performance de son actrice principale, mais force est de constater que la divine Karin donne tout son sel à ce joli premier film, tout en ondes positives, et lui confère un indéniable capital sympathie qui lui permettra probablement de trouver son public. En tout cas, on lui souhaite.

________________________________________________________________________________

Parlez-moi de vous
Parlez-moi de vous
Parlez-moi de vous

Réalisateur : Pierre Pinaud
Avec : Karin Viard, Nicolas Duvauchelle, Nadia Barentin, Dani, Catherine Hosmalin, François Bureloup
Origine : France
Genre : Bonnes ondes
Durée : 1h29
Date de sortie France : 11/01/2012
Note pour ce film : ●●○○
contrepoint critique chez : Le Monde

________________________________________________________________________________


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Boustoune 2984 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines