Magazine Culture

PSYCHINDUS de Thomas Geha

Par Phooka @Phooka_Book


PSYCHINDUS de Thomas Geha
format epub3.23 euros
en commande pour l'instant ICI, et bientôt partout ;)
Pour la présentation, c'est LÀ
Ce recueil de nouvelles se dévore. Je voulais me délecter et j'ai fait la grosse gourmande. Lu d'une traite ! En parler en revanche va être une autre paire de manches. C'est un exercice bien difficile que de chroniquer des nouvelles... En parler sans spoiler, En parler sans saouler avec un billet trop long si on détaille chacune des sept nouvelles. Alors j'ai choisi de n'aborder ici que mes trois préférées.
Psychindus :Karo et Tomas dansent à en jouir, la psychindus agit mieux qu'une drogue. La psychindus c'est la zique créée par Didjee-Die, au Vortex, la boite de nuit à la mode. Tous les soirs le Vortex est bondé, tout le monde veut sa dose. Or la psychindus ne s'écoute qu'en live, il n'existe aucun enregistrement...Un incendie éclate, se propage et c'est la panique, la bousculade, Karo et Tomas sont séparés et on bascule d'un monde réel à un monde de pixels et d'I.A !Et même pour moi, ça passe comme une lettre à la poste ! :))Nouvelle construite à la façon d'un scénario, où les scènes alternent entre chaque personnage. Et toujours le langage direct, accrocheur de Thomas.Tomas. Je reste con, bouche ouverte, planté au milieu des flammes, immobile bûche qui se regarde consumer. Les yeux de ma Karo brillent, je sais que son esprit cafouille. (...)  Dernier regard droit dans les yeux. Il ressemble à un adieu. Merde Karo. Ou merde moi. 
Ernie Carb Hammet :
Ma préférée je crois, et c'est frustrant car il me semble bien difficile d'en parler sans spoiler. Je vais juste vous mettre un extrait que j'ai adoré et vous comprendrez très vite jusqu'où va l'imagination de l'auteur.Je re-situe vite fait l'action.Ernie est un policier du futur, il s’entraîne pour la n-ième fois sur un exercice virtuel. Il est connecté, l'IA de la police lui balance les infos: le chien, la femme, la cabane. Mais encore une fois, la mission ne se passe pas comme il faut et il se fait capturer par la femme. En plus cette femme, elle n'avait même pas un flingue, comme dans ces vieux films idiots où les détectives ne se servaient que de leur cerveau pour résoudre une énigme ! ;)  Bref, Ernie est capturé et interrogé par un homme en pardessus et chapeau gris."Bonjour, mon nom est Philippe Marlowe. Vous avez sans doute pu admirer mes prouesses dans Le  grand sommeil d'howard Hawkes. Veuillez vous asseoir."Ernie : Gné ??? ( ça c'est moi qui traduit...)"Voyons, restez calme Monsieur Hammet. Vous êtes aux mains de la Ligue de Résistance Culturelle, section Polar."Excellent ! Il y a un décalage énorme entre le futur d'Ernie et le passé (le nôtre), c'est à lire de toute urgence !
La dernière mendiante :
Ma préférée aussi ! J'ai explosé de rire.Courte, brève et une chute... euh inattendue !!!!!!Je l'ai faite lire à mon fils, il a fait comme moi : arrivé à la fin...il l'a relue. Je suis sûre que si je choppe mon deuxième fiston, le scénario sera le même ! :))
Et j'ai découvert un des complices de Victor Dixen :)) ...
Si vous ne connaissez par Thomas Geha, ce qui m'étonnerait, venez le découvrir à travers son itv sur Bookenstock !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Phooka 16646 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines