Magazine Culture

Cracbooms – Copain Soleil [EP]

Publié le 17 janvier 2012 par Wtfru @romain_wtfru

Cracbooms – Copain Soleil [EP]

On se pose tous la même question actuellement : pourquoi les groupes français qui cartonnent sont tous originaires de province et non de notre bon vieux Paris ? Cela s’explique peut-être par la taille des baraques plus vastes des jeunes kids effrontés qui bourrés d’images fluos et acides se déchaînent dans leur garage en banlieue de Clermont-Ferrand. Vous avez bien lu Clermont-Ferrand et ce n’est pas écrit par hasard. Il semblerait que l’étoile divine de la Pop hexagonale se soit installée au dessus de l’Auvergne. A l’image de Mustang, Aline, Pendentif (via Bordeaux), les gentlemen de Cracbooms nous offrent des plaisirs auditifs qui rafraîchissent de manière énergique le répertoire de la variété française.

La recette est simple. Prenez un saladier rockambolesque, mettez-y quatre jeunes hommes talentueux, ajoutez du dynamisme rockabilly à la Jacques Dutronc, mettez deux pincées d’excentrisme propre au 90’s, deux doses de riffs fracassants version The Strokes, mixez le tout et vous obtenez Cracbooms.

Clément Wardier (chant, guitare), Jérôme Laporte (guitare, clavier), Thibault Plantecoste (basse, chœurs) et Benoît Puechbroussou (batterie) ont déjà pu nous donner un avant-goût de leur univers musical avec l’EP (digital uniquement) We Give Songs & Candies To The Kids (2010). Les dandys des pâturages reviennent nous rendre visite avec cet EP Copain Soleil sorti fin 2011.

Copain soleil c’est l’EP de la bonne humeur, des délires entre potes, des souvenirs de vacances,de l’étendu infini de Mère Nature, des hamacs tressés, des packs de 25 bières en promo,etc… Bref, on est face à un mélange subtil composé d’un bazar bienveillant et d’un sérieux ironique. La formule  : « Merci nature d’être là… Super sympa »  des malheureusement méconnus Salut C’est Cool pourrait symbolisé cet opus.

Les quatre tracks de cet EP s’enchaînent logiquement et sont là pour enlever de la tête de l’auditeur tout penchant vers le texte engagé abusif. On se concentre sur l’essentiel et on oublie les tripotages intellectuels qui donnent la nausée et des boutons rouges sur les parties intimes.

Bato Chinois, entrée en matière qui fait accoster en bon port le bateau symphonique. On arrive à distinguer grâce à une forte reverb l’intérêt certain du groupe pour la Surf mania des Drums et on apprécie !

Copain Soleil et  zou on part de la plage direction les tentes canadiennes où ont lieu nos premiers ébats, le soleil se couchant, avec la jeune nana qu’on a rencontré au night club la veille. On racontera comment ça s’est passé l’air niais et pourtant si fier à ses potes boutonneux.

@soleil et son kick de départ feutré te lance dans la farandole des vérités absolues et des généralités qu’on se force d’éviter de dire par peur de passer pour un naze ou tout simplement un gros con. Un album photo de la vie plongé dans une piscine couleur arc en ciel.

Les bateaux (version soleil) lèvent les voiles, et il est tant de dire au revoir à sa petite copine chinoise. C’est triste mais c’est malheureusement inévitable. On se trompe, on se perd mais on finit par y croire et la vie reprend tout son sens.

 Cracbooms c’est ton Sunny Delight quotidien sans le goût chimique. Mais aussi un groupe chaleureux qui dégage de bonnes vibrations, des mélodies merveilleusement réfléchies, des textes à la fois simples et rusés et une post-production finement travaillée. Que dire de mieux ? Les aurillacois n’ayant toujours pas signés sur un label font malgré tout du boucan sur la scène française avec cet EP lumineux et leur idée toute particulière de la Pop (qu’ils ne sont pas seuls à partager). On ne peut qu’être touché et attendre avec impatience la sortie de l’album qui devrait nous parvenir dans peu de temps on l’espère ! Merci VOLVIC !

BONUS :

NOTE :

Cracbooms – Copain Soleil [EP]


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wtfru 11406 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine