Magazine Culture

MJ Cole & Wiley ‘ From The Drop

Publié le 18 janvier 2012 par Heepro @heepro

MJ Cole & Wiley ‘ From The DropRetour sur l’un des derniers grands morceaux de Wiley, alors que va sortir son nouvel album.
C’est il y a un peu plus d’un an, en 2010, que MJ Cole et Wiley ont collaboré sur ce « From the drop ».
MJ Cole est connu depuis ses débuts dans le two-step, en 1997, avec un premier album Sincere particulièrement reconnu (du tube « Sincere » à la nomination au Mercury Prize), avant un second chapitre en 2003, le tout aussi brillant mais quasiment méconnu voire oublié Cut To The Chase. Ensuite, c’est à la production que MJ Cole se consacre, avec son propre label Prolific. Il vient d’ailleurs de sortir il y a quelques jours un nouvel EP, faisant suite à celui du début d’année précédente, Satellite.
C’est donc avant ses deux EPs qu’il a produit un titre de trois minutes avec le grand Wiley. Grand, mais encore et toujours mésestimé Wiley. Le Britannique souffre en effet de ne jamais avoir réussi d’exploits aussi énormes que, par exemple, son compère Dizzee Rascal. Il est pourtant présent sur la scène depuis l’avènement du twostep puis du dubstep, à favoriser voire aider le succès de nombre de ses compatriotes (dont le petit « boy in da corner »), sans pour autant lui-même jamais atteindre les sommets, à savoir, la position de numéro 1 dans les charts. Couronne qu’il aurait au moins mérité en 2008 avec son titre « Wearing my Rolex ».
Comme il le dit si bien, non par défaitisme mais il semblerait en toute objectivité : « I feel the American accent is the most popular accent in the world ; so they’ve won that race. We will never win that race. » No comment !
Avec « From the drop », le duo fonctionne à merveille, comme cela semblait prévisible. L’accent anglais de Wiley ne détonne en rien, contrairement à ce qu’il pense. La production de MJ Cole lui colle à la perfection ; à moins que cela ne soit le contraire et Wiley qui pose, lui, sa voix en parfaite symbiose avec la musique. C’est donc un petit titre sans prétention mais diablement efficace et à ne pas laisser traîner. Tout autant que ceux du dernier album de Dizzee Rascal, Tongue N’ Cheek (qui lui ont valu pas moins de cinq numéro 1 et, à ce jour, son album le plus vendu, ce qui n’est pas rien !). « From the drop » me fait presque penser à Two Fingers, mais au meilleur du duo de producteurs.

(in heepro.wordpress.com, le 18/01/2012)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Heepro 2396 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines