Magazine Culture

10 bonnes raisons de ne pas aimer le Folk

Publié le 20 janvier 2012 par Swann

Je me suis amusée à taper sur le rap, le rock, l’électro en reprenant les pires clichés qu’on entend au sujet de ces styles musicaux. J’ai essayé de le faire avec le folk, mais le mouvement est tellement cher à mon cœur que je n’ai pas réussi à faire preuve de mauvaise foi suffisante pour taper dessus. Isabelle, qui est montée aux créneaux pour défendre l’électro, a décidé de jouer la trouble-fête une nouvelle fois, pour dire que le folk, parfois on peut détester ! Et c’est très drôle !

Certains vont crier à la mauvaise foi, mais oui, la folk peut être détestable.

1. Ils ont tous la même gueule les folkeux. Cheveux ondulés, barbe de 3 jours, odeur de clope et de café, des bouquins de poésie dans leurs étagères, des pompes un peu molles. Bref, de gendres parfaits, mais un peu niais.

2. Mais oui, on a compris que tu t’étais fais largué par ta copine ! Pas la peine de le faire en 10 albums de lamentation ! L’amour fait mal, l’amour rend con..on t’avait prévenu.

3. La pseudo authenticité de guitare/voix. Parce que les folkeux sont des petits êtres fragiles,solitaires, chantant d’une voix suave (nota bene : toutes les filles se la jouent moriarty, tout
les garçons ont le timbre rocailleux) ne pouvant qu’effleurer leur guitare en versant trois larmes..piètre tableau !

4. Les concerts peuvent s’avérer soporifiques. C’est comme si une pote te racontait sa vie sentimentale depuis deux heures, t’as juste qu’une envie, boire un coup et rigoler un peu.

5. Ca fait pleurer, c’est chiant. La vie le fait déjà, alors si la musique s’y met, on va patauger.

6. Tu ne peux pas t’empêcher de l’écouter à des phases tendues de ta vie, lorsque tu te demandes d’où tu viens, ce que tu fais là, ce que tu vas faire de toi. Lorsque tu regardes tes kilos en trop, tes crevasses sous les yeux, compte le nombre de cigarettes par jours..

7. C’est toujours la même chose. Y’a pas de montée jouissive, pas d’apogée, musique de fond, musique discrète, musique pour soi.

8. La folk d’aujourd’hui n’a plus la même gueule qu’avant (cf Bob Dylan, Joan Baez, Mimi Farina, Pentangle, Alan Stivell..). Maintenant cela s’appelle SOUPE pour la majorité, fredonnements de jeune ingénue, guitare-voix dans les cours de lycées..

9. C’est une musique qui insite à la paresse, à la slow life, qui sent un peu le dimanche soir pluvieux..

10. Les paroles engagées sont pétries de bonnes intentions. Oui, on ferait mieux de tous s’aimer, le monde serait vachement plus cool. Merci pour l’info.

Isabelle


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Swann 78144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog