Magazine Culture

Gourmandises honteuses

Publié le 24 janvier 2012 par Prland

On pourrait parler de Madeleine de Proust. Ou de souvenirs d’enfance. Mais il s’agit en fait de gourmandises un peu honteuses qui doivent forcément parler à d’autres que moi. Même si leur fonction première n’était pas exactement de ravir les papilles. En voici mon Top 3.

3. Timbres scolaires

Ils laissaient sur la langue un petit goût sucré qu’on ne retrouve plus aujourd’hui. On détestait tous la maîtresse lorsqu’elle nous obligeait à utiliser une éponge pour coller ces timbres scolaires sur un enveloppe. J’ai probablement dépensé une partie de mes économies d’enfant dans des timbres juste pour pouvoir les coller.

Gourmandises honteuses

 2. Colle Cléopatre

On n’a jamais dit que mes gourmandises étaient originales. L’odeur d’amande douce de la colle Cléopâtre nous renvoie forcément tous à notre enfance. J’ai passé des heures à la sentir. Je ne savais pas qu’elle était comestible et me cachait donc pour la goûter. Elle existe toujours aujourd’hui, dans une boite moins onéreuse.

Gourmandises honteuses

 1. Pastilles Solutricine Vitamine C

La plus honteuse et la plus gourmande de toute. Parce qu’elle me poussait à faire semblant d’avoir mal à la gorge pour y avoir droit. Les pastilles au goût d’orange sont toujours en vente, le plastique ayant remplacé le métal de la fameuse boîte rectangulaire. Une version sans sucre est désormais en vente libre (sacrilège !).

Gourmandises honteuses


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Prland 1763 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine