Magazine Beaux Arts

Hymne, Charles Baudelaire

Publié le 24 janvier 2012 par Kenza

Hymne, Charles Baudelaire

Theodoros Ralli (1852-1909), Sleeping Concubine


A la très chère, à la très belleQui remplit mon cœur de clarté,A l'ange, à l'idole immortelle,Salut en l'immortalité!
Elle se répand dans ma vieComme un air imprégné de sel,Et dans mon âme inassouvieVerse le goût de l'éternel.
Sachet toujours frais qui parfumeL'atmosphère d'un cher réduit,Encensoir oublié qui fumeEn secret à travers la nuit,
Comment, amour incorruptible,T'exprimer avec vérité?Grain de musc qui gis, invisible,Au fond de mon éternité!
A la très bonne, à la très belleQui fait ma joie et ma santé,A l'ange, à l'idole immortelle,Salut en l'immortalité!
Charles Baudelaire

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kenza 4520 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines