Magazine Entreprise

OLMIX : Recycleur d'algues de Bretagne ...

Publié le 06 mars 2008 par Ecolo Trader

olmix_logo

OLMIX : la societe definie en 3 questions ?

Leur raison d’être ?

Mettre au point des solutions innovantes et écologiques, à base de ressources naturelles (argile, algues, etc.) pour une agriculture et une industrie propres.

Leur défi quotidien ?

Relever les défis environnementaux majeurs et contribuer ainsi à la sauvegarde de la planète, jour après jour. Une action qui trouve un écho retentissant auprès des éco-citoyens qu’ils soient producteurs et/ou consommateurs !

Leur savoir-faire ?

Repousser toujours plus loin les limites du possible afin d’élaborer des gammes de produits propres et efficaces en s’entourant de partenaires scientifiques audacieux et de partenaires institutionnels visionnaires. Tels sont les engagements d’Olmix pour une meilleure vie.

 

Le temps joue en faveur de la societe

Tensions sur les prix du pétrole, tensions sur les prix des produits finis agro-alimentaires face a une demande croissante de production d'agro-carburants, prise de conscience écologique, traduit en France par un Grenelle de l'environnement et en Europe par des politiques d'hygienes restrictives.

 

Olmix a les armes "for a better life"

 

De l'algue agro-alimentaire ou cosmetique a l'algue "electrique"

La scene se passe en juin dernier, sur la plage de Plestin les Grève.

Une machine à laver les algues a été mise au point par la société Olmix afin de valoriser les algues vertes échouées sur les plages bretonnes. Ce projet rentre dans le cadre de la validation du process de fabrication à grande échelle d’un nanomatériau, l’Amadéite qui est composé d’argile et d’algues vertes. Un brevet à été déposé au niveau mondial par Olmix pour ce nanomatériau aux multiples débouchés.

"Les algues vertes indésirables, une fois ramassées sur la plage, deviennent un déchet, qu’il est nécessaire de gérer avec un objectif de valorisation, au même titre que d’autres déchets de l’activité urbaine, agricole ou industrielle" souligne Pierre Yves Tanguy.Car environ 700 000 tonnes d'algues vertes sont ramassées en Bretagne, auquel il faut ajouter les 40 000 tonnes tonnes de déchets agricoles.

bretagne

Exemple en 1998...d'une carte de Bretagne des marrees vertes.

 

De ce constat...dont la Bretagne se passerait bien :

L’entreprise a présenté « Morgane », un projet de raffinerie verte unique en Europe. -communiqué-

Ce projet sucite l'interet au centre de la Bretagne :Caisse des Dépôts, Communauté de Commune de Ploërmel, coopératives agricoles, Centre d’Enseignement Agricole de la Touche.

Pour la première fois, une unité de chimie verte est en mesure de combiner déchets animaux, déchets végétaux et algues vertes pour les transformer en énergies renouvelables et produits naturels pour l’agriculture.

Produire du gaz. Ce méthane alimentera ensuite des turbines génératrices d'électricité. Le procédé produira également de la chaleur issue de la combustion.

Au final, l'electricite sera revendue pour fournir un éclairage pour la ville de Ploërmel (7 500 habitants) ou sera situee l'usine,et de chauffer le lycée agricole de la Touche (650 élèves).
Enfin, les résidus de la méthanisation fourniront des engrais organiques, et des fongicides, qui seront testés dans ce lycée agricole. Vers une baisse des nitrates dans les cours d'eaux bretons. La France dailleur se faisait encore rappele a l'ordre par Bruxelles pour le non respect des normes.

 

Du cote des finances

Créée en 1995, la société a introduit en bourse une partie de son capital, sur le marché libre sur la place de Paris depuis 2005. 

Olmix est un acteur concret du développement durable. Ses innovations, basées sur la valorisation des éco-ressources, ont déjà permis la mise sur le marché de produits à travers 80 pays du monde.

 

olmix

Graphiquement, la dynamique est biaissiere, malgré un bon support proche (le retracement de 61,8% du mouvement du hausse).

 

Les chiffres publiés ne sont pas encore extraordinaires (pertes nettes sur l'excercices 2007) malgré la croissance du chiffre d'affaire (grace a des acquisitions notament).

De plus le groupe a poursuivi au cours de ce semestre le développement et la commercialisation de l'Amadéite sur ses différents débouchés (plasturgie, céramique...), avec des efforts particulièrement importants sur la mise en marché des principes actifs cosmétiques qui en sont issus. A cet égard, la société a franchi des étapes importantes dans ses relations avec certains des acteurs majeurs du marché de la cosmétique.

 

Depuis ce virement stratégique du projet "Morgane", la visibilité s'ouvre un peu plus pour Olmix, mais pour ce petit dossier (89 Meuros de capitalisation), le temps est un élément essentiel a son développement.

 

La société communiquera sur ses résultats du 1er semestre 2007-08 lors d'une réunion SFAF qui se tiendra le 17 mars prochain.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ecolo Trader 42 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog