Magazine Conso

Un héros pour Hildegarde

Par Céline

herospourhildegardeChrystine Brouillet
Musée national des Beaux-arts du Québec
44 pages

Résumé:

Le jour du douzième anniversaire d'Hildegarde, sa cousine plus âgée consent finalement à lui révéler tous les épisodes de la vie aventureuse de leur grand-père, Émile.

Mon commentaire:

Jean Paul Lemieux est l'un des peintres préférés des québécois et des canadiens. Très prisé des collectionneurs et des amateurs d'art, c'est l'un des artistes à avoir le mieux rendu la solitude et la vastitude de notre coin de pays, engendré par les grandes étendues glacées qui frissonnent sous le ciel hivernal.

Avec cet album, Chrystine Brouillet s'inspire de l'oeuvre du peintre pour nous offrir l'histoire d'une jeune fille de douze ans qui, pour son anniversaire, demande à connaître les secrets de la vie de son grand-père. Émile a connu l'amour, la honte, l'exil, la guerre, avant de revenir au pays, de contribuer à arrêter un criminel, d'être accueillit à bras ouverts dans sa famille et de trouver celle avec qui il partagerait sa vie.

Émile a connu le débarquement en Normandie et les horreurs de la guerre, période de sa vie dont il ne parle pas. Il a apprit le métier d'antiquaire en Europe et revient au Québec avec l'espoir d'ouvrir une boutique. L'album nous raconte certaines anecdotes reliées au passé, comme la façon de vivre la guerre, les célébrations entourant le Mardi-Gras, le coup de foudre d'Émile pour Hélène et même, un clin d'oeil à Émile Nelligan et à sa poésie.

Un héros pour Hildegarde nous fait redécouvrir le travail de Jean-Paul Lemieux sous un autre angle. L'histoire de Chrystine Brouillet est intéressante, quoique un peu moins que Le secret d'Edmond par exemple. Il manque un petit quelque chose de vivant qui donnerait à l'histoire un souffle un peu plus puissant. Tout de même, un album qui donne envie de se pencher sur l'oeuvre de Lemieux et c'est ce qui, à mon sens, est le plus important.

En complément:

On peut trouver la liste de tous les albums de la même collection (un récit inspiré de l'oeuvre d'un artiste) à la boutique du Musée des beaux-arts du Québec.

Un extrait:

"-J'ai aimé la Côte d'Azur, disait Émile, mais je me suis lassé des bougainvilliers et des hibiscus. Et je préfère un hiver tout blanc au petit crachin qui nous fait frissonner à Nice en janvier.
Il souhaitait une vraie tempête de neige avec le vent qui sculpte des arabesques sur les congères. Il mangerait même les premiers flocons qui tomberaient du ciel; ils auraient le goût de son pays retrouvé."
p.28


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Céline 24757 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines