Magazine Culture

Le Lai du Chèvrefeuille

Publié le 14 février 2012 par Pralinerie @Pralinerie
Le Lai du ChèvrefeuilleJe croyais que ce poème de Marie de France reprenait tout le mythe de Tristan et Yseut de façon globale, complète et exhaustive.C'est plus ou moins le cas. Mais c'est hyper court ! Grosse surprise et déception pour moi. 

Le mythe est raconté dans les grandes lignes mais un épisode particulier est mis en lumière, celui de la rencontre des amants dans la forêt alors qu'Yseut chevauche vers Tintagel. Elle remarque un tronc gravé par Tristan et le retrouve pour quelques instants. Le rapport avec le chèvrefeuille ? (Certaines disent avec la choucroute mais bon, soyons de circonstance) " D'euls deus fu il tut autresiCume del chevrefoil esteitKi a la codre se perneit :Quant il s'i est laciez e prisE tut entur le fust s'est mis,Ensemble poeent bien durer ;Mes ki puis les voelt desevrer,Li codres muert hastivementE li chevrefoil ensement.Bele amie, si est de nu :Ne vus sanz mei ne mei sanz vus !"

Le Lai du Chèvrefeuille

Ce qui donne en français moderne :


"D'eux il en était comme du chèvrefeuilleQui s'enroule autour du coudrier ;Une fois qu'il s'y est entrelacé et pris,Et qu'il s'est au tronc de l'arbre noué,Ensemble ils peuvent longtemps vivre.Mais ensuite si l'on veut les désunir,Le coudrier meurt hâtivementEt le chèvrefeuille pareillement.Belle amie, il en est ainsi de nous :Ni vous sans moi, ni moi sans vous !"
Adorable, non ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pralinerie 1161 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine