Magazine Entreprise

Quand les Indiens donnent aux Universités américaines

Publié le 14 février 2012 par Tkos

Une étude récente menée par US News shortlist révèle que des industriels Indiens majeurs versent des fonds à la base alumni de l’Université de Harvard. Dans le même temps, les universités indiennes souffrent d’un manque d’infrastructure IT moderne, d’une absence des meilleures pratiques et des difficultés à enrôler des étudiants au top. Les industriels choisissent encore d’investir en occident au lieu d’alimenter de leurs fonds les universités indiennes.

Selon cette étude menée annuellement sur 1800 écoles et sur les rapports de deux ans d’alumni, l’université de Princeton se hisse au sommet, faisant d’elle l’université préférée pour les dons. Il est notable que contrairement aux universités Indiennes, largement financées par les frais d’études, les universités occidentales le sont majoritairement par des donations. Par exemple, 20 pourcent des dépenses de Harvard sont alimentées par les frais alors que 50 pourcent le sont par les dons. Un montant significatif provient de la base d’anciens (alumni). Un certain nombre d’études conduites pour étudier le modèle des donations des alumni apportent de précieux renseignements sur l’âge, l’affiliation et la motivation des généreux mécènes. Ainsi il semblerait que l’espoir de voir ses enfants bénéficier d’un accès facilité aux mêmes institutions puisse être moteur. Il se pense même que Anand Mahindra (repreneur de Satyam) ait donné les sommes les plus élevées à Harvard, alors que ses deux fils cherchaient à être admis au collège.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tkos 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines