Magazine Cinéma

The Descendants

Par Sylvm

The Descendants

Un homme voit sa vie basculer lorsque sa femme tombe dans un profond coma et qu’il doit alors se rapprocher de ses filles, alors qu’il était auparavant plus dévoué à son travail qu’à sa famille, et que dans cette même période il doit choisir à quel promoteur profitera la vente des terres familiales héritées de son arrière-arrière grand-mère, princesse hawaïenne. A cela s’ajoute une remise en question personnelle lorsqu’il apprend l’infidélité de sa femme.

Abordant à la fois les thèmes de la mort, de l’amour et de la famille, ce film est assez singulier. Il mêle des rencontres émouvantes mais aussi parfois burlesques, mettant en scène des générations différentes et des personnes différentes, au milieu desquelles le personnage de Georges Clooney doit s’affirmer, aussi bien en tant que mari, père ou cousin. Le cadre de l’histoire est aussi original car il est finalement rare de voir Hawaï mis en image. On découvre une île pas que paradisiaque et que la vie qui s’y déroule ne l’est pas toujours non plus, les préoccupations étant finalement les mêmes que sur le continent.

C’est donc un film qui se suit bien et qui se regarde bien. La larme à l’œil est difficilement évitable dans les scènes sur la mère hospitalisée mais rien ne verse dans le mélo de par l’alternance avec les autres thèmes. Pour l’Oscar je ne saura pas dire si Georges Clooney le mérite et ni qu’il s’agit du rôle de sa vie, mais un beau rôle en tout cas.

The Descendants



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sylvm 214 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines