Magazine Culture

Bilan : un mois sans Facebook

Par Eguillot

Au niveau des ventes, deux faits marquants se sont produits pendant mon mois d'absence sur Facebook, celui de janvier 2012 : mon résultat en ebooks, loin de fléchir, a progressé, avec 78 ventes (ebooks Amazon et Apple) contre 61 ebooks (même chose, Amazon et Apple) en décembre 2011. Mes ventes d'ebooks ont dépassé mes ventes papier, avec 71 pour ces dernières (chiffre assez satisfaisant, correspondant à quatre séances de dédicaces et quelques commandes) contre 78 ebooks. Au niveau de l'état d'esprit, je me suis senti plus disponible pour l'écriture. Je continue de penser que Facebook permet une meilleure notoriété de l'auteur, et donc ne peut pas faire de mal en terme de résultats, mais je suis maintenant persuadé que dans mon cas, son influence est mineure. Je vais me remettre à poster les billets de ce blog sur Facebook, mais, comme je l'expliquais dans ce billet-ci, je vais me tenir en retrait. Je serai donc moins réactif à l'avenir sur le réseau social. C'est un choix. 

Ventes Amazon janvier 2012 :

ScreenShot004

Il faut ajouter une autre sur le Kindle Store allemand qui n'apparaît pas ici. Il y a eu 16 ventes sur Apple, où celles-ci se sont un peu redressées.

Petit rappel : je ne connaîtrai mes chiffres Kobo qu'à la mi-mars.

Cette progression sur le Kindle d'Amazon est un bel encouragement, et la tendance à l'augmentation se poursuit : 25 Souffle et 14 Eau Turquoise à la mi-février sur le Kindle Store français (plus 6 ebooks sur les stores américains, anglais et allemand).

Néanmoins, tout ne se passe pas au mieux dans ma relation avec Amazon. Tout d'abord, bien que publié sur le Kindle Store, depuis octobre 2011, et ayant réalisé des ventes dès le mois d'octobre, je n'ai pas réussi à me faire virer mes revenus d'auteur électroniquement. En conséquence, j'ai dû opter pour le règlement par chèque, puisque Amazon ne travaille pas avec Paypal. Les paiements n'étant effectifs qu'à partir de 100 euros, comme je n'ai atteint cette somme qu'en décembre 2011, je ne recevrai mon chèque qu'en mars. Autant dire que je vais être particulièrement vigilant là-dessus.

Et d'autant plus, que sous le prétexte d'avoir trouvé Le Souffle d'Aoles moins cher ailleurs, Amazon vient arbitrairement et unilatéralement (depuis le 13 février), de me baisser le prix public du tome 1 du cycle d'Ardalia, qui constitue à ce jour ma meilleure vente. Ils m'avaient laissé deux jours pour le faire baisser, mais sans me dire sur quel site ils l'avaient trouvé moins cher. Après enquête, il s'agit du site La Fnac.fr, où Le Souffle est vendu à 2,20 euros par Smashwords. Une aberration, et cela fait un moment que j'ai demandé le retrait de ces ebooks à la Fnac, qui n'a pas obtempéré. Il faut savoir que je ne vends strictement rien sur le site de la Fnac.fr, et que j'ai demandé à Smashwords de retirer la distribution Kobo qui posait problème. Je suis en train d'essayer de remonter le prix sur Amazon. On verra comment ça va se passer. Je me donne jusqu'à fin mars pour régler ces problèmes avec Amazon, avant de prendre une décision plus radicale.

Pour reparler un peu du sujet qui me tient le plus à coeur, c'est à dire l'écriture du troisième tome du cycle, celle-ci a donc avancé sur un meilleur rythme. Je dois encore progresser à ce niveau. Je ne suis pas un "productiviste fou" et ne le serai jamais (pour moi, la qualité passe avant tout). Mais en me distanciant du tumulte de Facebook, j'ai bon espoir d'arriver à de meilleurs résultats.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Eguillot 1687 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines