Magazine

Silencieusement vôtre

Publié le 14 février 2012 par Paulo Lobo
C'est un peu confus dans ma tête, un peu opaque, je ne trouve pas l'interrupteur pour allumer la lumière. Les informations parviennent jusqu'à moi, je les regarde, puis surgit un mur, une montagne, je suis englouti, je n'ai pas de ciel qui m'attend. C'est aussi une question d'espace disponible. Je suis rempli de ma personne, je bouge très difficilement, mon champ de vue rétrécit à vue d'oeil. Je garde l'espoir, mais je l'arrose moins souvent. Je n'ai pas de mal à m'accepter, je suis obligé d'ouvrir la porte, sinon c'est l'esclandre. Mais le problème est que je ne sais pas à qui je parle, et que je ne distigue plus clairement l'image qui m'est renvoyée. 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Paulo Lobo 1390 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte