Magazine Culture

[ Chronique ] Silence, Benoit SEVERAC

Par Nathaniella @NathAlindra
[ Chronique ] Silence, Benoit SEVERACJules revient tout doucement à lui dans la chambre d'hôpital où il est soigné. Il n'entend plus. Les vertiges et les maux de tête qu'il ressent l'empêchent de réaliser tout ce que cela implique. Dans le silence avec lequel il va devoir apprendre à vivre, il reconstitue peu à peu la succession des événements qui l'ont conduit là. Pour être en paix avec lui-même, doit-il parler ou se taire ?
Un faux pas. Une vie qui dérape. Et, tout à coup, le silence. Un roman de Benoît Séverac touchant et terriblement juste, qui fait prendre conscience au lecteur des méfaits de la drogue à travers une histoire très singulière.
Syros - Rat Noir - Septembre 2011 - 12.50€
[ Chronique ] Silence, Benoit SEVERAC
Je tiens a remercier Véronique D., ainsi que les éditions Syros pour ce partenariat.
" Silence " n'était pour moi qu'un roman parmi tant d'autre, nous exposant les déboires des adolescents et leur faculté a se créer des problèmes. Je ne m'attendais certainement pas a un roman aussi différent
Silence, c'est l'histoire d'un adolescent qui por épater la galerie va avaler deux pilules d'ecstasy ... Ensuite c'est le trou noir, il se réveillera dans un lit d’hôpital, privé de l’ouïe et incapable de se souvenir de ce qui c'est passé. Au fur et a mesure cependant, les souvenirs lui reviennent et il va très vite comprendre, que pour s'en sortir il devra peut être dénoncer d'autres personnes.
Quand j'ai ouvert le roman, la forme m'a tout de suite fait penser a un journal intime, ou l'adolescent raconte son histoire et ses déboires. Je m'attendais du coup a un récit a la première personne, mais pas du tout, l'auteur a choisit de raconter son histoire a la troisième personne, donnant ainsi une autre dimension a l'intrigue. En plus de découvrir les sentiments et réaction de l'adolescent, on peut aussi suivre ses parents ou sa petite sœur, et avoir ainsi les ressenties de chacun. Le récit est criant de véracité et c'est peut être ce qui le rend si prenant, voir même touchant.
Aborder un sujet comme la drogue, dans un roman pour adolescent, est toujours délicat : soit on tombe dans le roman moralisateur a souhait, soit on aborde la question d'une manière trop déridée. L'auteur trouve ici le juste milieu entre ces deux points. On voit clairement les dangers de la drogue, sans pour autant tomber dans la leçon de morale barbante.
L'auteur nous montre a travers la longue, non pas guérison, mais acceptation de Jules, a quel point le personnel hospitalier peut être important pour une personne malade, non seulement pour leur soin mais aussi le soutien qu'ils peuvent parfois apporter. Jules c'est attaché a l'infirmier qui s'occupait si souvent de lui, et il continue de se battre grâce a ces conseils. Mais ce n'est pas tout, a travers l'histoire de Jules, le lecteur prend conscience de ces nombreux petits plaisirs, dont Jules maintenant sourd, sera privé. C'est un peu comme si il nous disait clairement : " Hey vous ! Vous vous rendez compte de tout ce que deux petites pilules peuvent vous couter ? "
Les personnages sont très touchants, et ils nous amènent très souvent au bord des larmes. Jules est un adolescent lambda, qui va devoir payer tout au long de sa vie, une erreur de jeunesse. Il apprend petit a petit a vivre avec son nouvel handicap, mais on sent que la route sera longue et semé d'embuche. Les personnages plus secondaire comme les amis de Jules, sont dépeint avec justesse, illustrant complétement les réactions des adolescents face a quelque chose de différent. Le tout, dans une ambiance ou règne la trahison et la violence.
Benoit Severac n'épargne pas ses personnages, et dans une histoire comme celle ci, il pose le ton juste sur un sujet que tous ne sont pas capables d'aborder. L'histoire est bien ficelée, l'écriture est fluide et agréable, et le roman se lit d'une traite avec beaucoup d'émotions.
© Nathaniella

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nathaniella 118 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines