Magazine Culture

L'héritage des Darcer, tome 2, Marie Caillet

Par Nathaniella @NathAlindra
L'héritage des Darcer, tome 2, Marie Caillet  À la mystérieuse mort du souverain Keagan, la cour d’Edrilion est enfin libre de choisir son nouveau maître. Mais la Reine, convaincue qu’il s’agit d’un meurtre, refuse d’abandonner son empire. Avec l’aide des Chimères, véritables extensions de son esprit, elle met tout en œuvre pour conserver son trône.
Personne ne se doute que l’héritière des Darcer est encore en vie. Pourtant, dans les faubourgs d’une ville malfamée, Mydria et son compagnon Orest luttent pour subsister. Alors qu’ils se croyaient loin de ces enjeux de pouvoir, le destin va bouleverser leur avenir. Au milieu du chaos qui menace le royaume, une simple jeune fille et un hors-la-loi peuvent-ils encore rétablir la dynastie déchue ?
Ce que Nath' en a pensée : 
Je tiens a remercier les Editions Michel Lafon, t plus particullièrement Camille, pour m'avoir permis de lire la suite de l'héritage des Darcer et pour m'avoir une fois de plus accorder leur confiance.
Le premier tome des aventures de Orest et My, avait été pour moi un vrai coup de cœur, a partir de la je me disais qu'il serait difficile de faire mieux avec ce second tome et pourtant ... Ce second opus est encore meilleur que le premier, même si et peut être aussi, parce qu'il a ses petits défauts. 
Parlons d'abord de l'objet livre en lui même, la couverture est une fois de plus sublime. J'aime la continuité que l'on peut retrouver entre les deux tomes, c'est tellement rare aujourd'hui, que sa en est d'autant plus plaisant. Mais en dehors du fait que l'illustration de couverture soit magnifique, elle n'en reste pas moins un élément a part entière, qui illustre avec justesse le roman. 
Une fois de plus Marie Caillet, a su faire preuve d'une écriture fluide et agréable, tout en arborant une syntaxe et un vocabulaire soutenue. Elle nous rappelle en douceur et tout le long du roman, les détails que l'on aurait pu oublier au cours de notre lecture, nous permettant ainsi que complétement nous resituer et nous replonger dans l'univers qu'elle a pu créer. Et je suis convaincu, que les deux tomes, peuvent être lu indépendamment l"un de l'autre. Mais ( parce que oui il faut bien un mais quelque part ^^ ) j'ai trouvé ce tome plus lourd que le précédent :  les descriptions des différents lieux sont peut être un peu trop détaillé pour ne pas être lassante.  Cela dit, le rythme n'en est pas mou ou lent pour autant, bien au contraire. Et je pense que c'est notamment l'alternance des points de vue, qui permet de rendre le rythme prenant. 
Niveau personnage c'est avec vraiment beaucoup de plaisir que je les ai retrouvés. Mydria a beaucoup évolué depuis le premier roman. Elle a murit, grandit et est beaucoup plus réfléchis, elle a perdu son côté de petite fille gâtée, pour devenir une femme a part entière. Je la trouve également moins nunuche, ce qui est aussi une évolution agréable. Orrest reste étrangement fidèle a lui même : violent sur les bords, froid et distant, mais c'est aussi ce qui fait son charme. Même si ils sont en couple, ces deux personnages sont si différents, que l'on se demande comment leur histoire peut durer. Cela dit, elle apporte la petite dose de rêverie non magique ( ok j'avoue c'est bizarre ^^ ) qu'il manque parfois au roman. 
Le gros point positif est sans aucun doute tout ce côté découverte d'Edrillon. On apprend les coutumes et les habitudes de ses habitants, on découvre de nouvelles espèces et de nouveaux animaux, on imagine de nouveaux lieux ( et l'on s'y projette ) Par contre, le tome est peut être un peu trop centré sur le côté politique et toute cette accession au pouvoir, qui vient a mon sens alourdir ( inutilement ) le roman.
Mais cette série est et restera une des meilleures que j'ai pu découvrir cette année. Marie Caillet a un talent incontestable, et fera clairement de l'ombre au plus grand nom de la fantasy moderne. Je suis impatiente de lire la suite, car j'en suis sure suite il y aura.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nathaniella 118 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines