Magazine Culture

Le billet d’humeur Footballistique (épisode 6: Trois clubs corses en Pro la saison prochaine? La preuve par 15.)

Publié le 22 février 2012 par Wtfru @romain_wtfru

Le billet d’humeur Footballistique (épisode 6: Trois clubs corses en Pro la saison prochaine? La preuve par 15.)

Longtemps parent pauvre du football hexagonal, la ligue corse refait peu à peu surface grâce à ses trois clubs présents dans les trois premières divisions françaises : l’A.C.Ajaccio, le S.C.Bastia et le G.F.C.O.Ajaccio. Alors pourquoi cette réussite ? Jusqu’où vont aller ces clubs ? Pourquoi l’A.C.A sera en Ligue 1 l’année prochaine ? Pourquoi Bastia va les rejoindre à la fin de l’année ? Pourquoi le Gazelec d’Ajaccio va monter en Ligue 2 au terme du championnat de National ? Les réponses, c’est WTFRU qui te les donne.

   – Les 5 raisons pour lesquelles l’A.C.Ajaccio va se maintenir :

- Parce que le club a recruté des attaquants de calibre international au mercato d’hiver, j’ai nommé Eduardo (l’ex lensois) et David Gigliotti. Et si l’on ajoute Richard Socrier et Araujo Ilan, l’attaque ajaccienne peut facilement viser les cents buts marqués à la fin de la saison.

- Parce qu’avec Ochoa dans les cages, Ajaccio possède l’un des tout meilleur gardien du championnat ainsi que le meilleur gardien sud-américain. Et même si l’A.C.A est la dernière défense du championnat avec 42 buts encaissés, ce n’est pas à cause du gardien mexicain, irréprochable sur le terrain et en dehors. C’est simple, sans ses parades fantastiques, Ajaccio aurait -30 de différence de but. Et puis Ochoa, c’est quand même bien meilleur que Tchagouni.

- Parce que le maintien concerne énormément d’équipes, onze au total, de Valenciennes à Sochaux. Plus ‘facile’ sera donc la tâche de se maintenir au milieu de tous ces prétendants. Mathématiquement Ajaccio a huit chances sur onze de se maintenir, pas comme comme calcul non ?

- Parce que Alain Orsoni, président du club fait une grève de la faim pour soutenir son fils mis en examen pour un obscure meurtre. Espérons juste que l’A.C.A ne suive pas l’exemple de son patron et ne se mette pas au régime sec.

- Parce qu’avec des individualités telles que Johan Cavalli et Benjamin André, l’A.C.A a une caution technique et tactique que d’autres n’ont pas. Par ailleurs, si les joueurs ajacciens visent aussi bien le but que l’abruti qui a assommé Omar Daf avec son gobelet, on n’a pas de soucis à se faire.

    – Les 5 raisons pour lesquelles le S.C.Bastia sera champion de Ligue 2 :

- Parce que le club compte dans ses rangs les meilleurs joueurs du championnat. Les jeunes Sadio Diallo (futur rennais) et Walid Khazri brillent par leur vivacité et leur technique sur les ailes de l’attaque bastiaise. Toifilou Maoulida en est déjà à neuf buts, bien qu’il ne sorte plus de bandelettes et Jérôme Rothen sublime l’entrejeu grâce à sa qualité de passe et ses bons coups de pied arrêtés.

- Parce que le club puise sa force dans les bâtons que la LFP leur met dans les roues. Loin de se positionner en victime, Bastia veut montrer sa force de caractère à toute la France et ce malgré les possibles retraits de points, suspensions de terrains ou encore suspensions de joueurs exagérées.

- Parce que le S.C.B est un club emblématique. A l’instar du R.C.Lens ou de l’A.S.Monaco, Bastia a un passé en Coupe d’Europe. Plus lointain que les épopées de Lens ou Monaco, le parcours du S.E.C.B en Coupe de l’UEFA n’en était pas moins beau. C’était en 1978 et après avoir successivement éliminé le Sporting Lisbonne, Newcastle, le Torino, le Carl Zeiss et les Grasshopers Zurich, les bastiais été tombé héroiquement contre les néerlandais du PSV Eindhoven en finale, sur un score de 3-0 aller-retour. C’était l’époque du grand Claude Papi et de la super-star Johnny Rep. Mis à part la Coupe d’Europe, le S.C.B a aussi connu la gloire de gagner la Coupe de France en 1981, c’était face à Saint Etienne d’un certain… Michel Platini. Depuis lors, aucun autre club corse n’a remporté la plus vieilles des Coupes française.

- Parce que le champagne va monter à la tête de Reims, qui ne pourra pas suivre ce rythme effréné jusqu’à la fin de la saison. Surtout avec Cédric Fauré comme attaquant. Et parce que le Clermont Foot commence à perdre pied. Le talent des auvergnats ne pourra pas éructer jusqu’au bout. Surtout avec Namli en ailier.

- Parce que l’équipe peut s’appuyer sur un public de fou furieux, présent aux quatre coins de France et même du globe. C’est un fait, les équipes venant à Furiani ont peur, peur de ce public de feu, peur de ce public tout bleu, peur de ces drapeaux à têtes de maures s’agitant partout, peur des fumigènes, des pétards. Furiani, peur bleu des équipes de Ligue 2. Ca ferait un beau titre de film tiens.

   – Les 5 raisons pour lesquelles le G.F.C.O.Ajaccio terminera devant Niort, Epinal ou encore Luzenac :

- Parce que c’est un club qui prône la stabilité. Le coach Dominique Veilex est bien impliqué dans la vie du club, où sa gestion fait des merveilles. Car avec un budget de 1,1 millions d’euros de budget, le Gazelec a quasiment les plus petites ressources du championnat.

- Parce que l’effectif a une colonne vertébrale principalement corse. Avec Yohan Bocognano, Filippi et Louis Poggi, l’état d’esprit ‘corse’ est certain de ressortir. Engagement, solidarité et volonté sont ainsi au rendez-vous.

- Parce que le G.F.C.O.A est un club de séries. Après un mauvais début de saison, le club du Président Tagliaglioli a gagné sept matchs consécutivement, à domicile comme à l’extérieur. De Rouen à Epinal, personne n’a pu enrailler la machine ajaccienne. Machine qui a inscrit la bagatelle de vingt et un buts durant ces sept rencontres. Seule l’équipe de Bayonne, pourtant avant dernière du championnat a su mettre un terme à l’hégémonie des insulaires. Après un passage à vide de deux matchs, les ajacciens semblent repartis de l’avant avec la victoire contre Besançon.

- Parce que le club peut surfer sur son excellent parcours en Coupe de France. Effectivement, les gaziers affronteront le MHSC de Loulou Nicollin en quarts de finale après avoir notamment vaincus Toulouse, Troyes et Drancy. Un seul point noir cependant, c’est le spectre d’un retrait de quatre points suite à des incidents survenus lors de Beauvais-Ajaccio. Le CNOSF a confirmé le retrait de points mais rien est encore terminé, les ajacciens souhaitant faire appel auprès du Tribunal Administratif de…Bastia.

- Parce que merde, le G.F.C.O.A ne pourra pas se faire devancer par une équipe de Niort qui est surnommée ‘les Chamois’ ou par Nîmes, couramment appelé ‘les crocodiles’.

Vous l’aurez compris, la Corse va placer trois de ses clubs dans les deux premières divisions. WTFRU a hâte de connaître la réaction de la Ligue. Va t-elle  commanditer la DNCG pour empêcher la montée du G.F.C.O.A comme cela a été le cas dans le passé? Va t-elle suspendre la montée de Bastia à cause de deux fumigènes et trois pétards? Va t-elle refuser le maintien de l’A.C.A à cause d’un pétard et d’un gobelet? Tout cela, seul l’avenir nous le dira. Et l’avenir lui, promet d’être radieux pour le football insulaire.

A prestu!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wtfru 11406 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine