Magazine Culture

Of Montreal: Paralytic Stalks

Publié le 22 février 2012 par Nuagenoir
Of Montreal: Paralytic StalksOf Montreal: Paralytic Stalks

Of Montreal: Paralytic StalksOf Montreal
Paralytics Stalks [Polyvinyl]
Février 2012
Of Montreal, les dieux peinturlurés de la fiesta psychédélique, ne semblent que décevoir ceux qui ont connu Hissing Fauna, Are You the Destroyer? (2006), qui est tout simplement l'une des plus belles expériences de la décennie passée, la plus dansante, la plus barrée, une explosion de couleurs déferlantes de divinité. Ils nous ont prouvé que le trip céleste était de ce monde, et depuis, on en attend beaucoup (trop) de leur part. La descente n'est pas des plus faciles. Dans Paralytic Stalks, Kevin Barnes laisse sa voix dérailler, laisse l'infernal le posséder. On sent le grincement existentiel : « I'm desperate for something but there's no human word for it / I should be happy but what I feel is corrupted, broken, inhibited and insane ». Outre quelques évasions burlesques, hymnales (Dour Percentage) ou pleines de tendresse (Malefic Dowery, Wintered Debts), on sent surtout passer le fracas intemporel d'instruments trop lassés pour être ponctuels. Enseveli sous l'horreur d'une crise de la quarantaine, Paralytic Stalks est pourtant parfait dans son concept, d'une cohérence acide crédiblement schizophrénique, et l'on espère que cet album sera l'exutoire final du pessimisme ambiant, typique de notre crise généralisée.

Of Montreal: Paralytic StalksOf Montreal: Paralytic Stalks


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nuagenoir 701 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines