Magazine Culture

Stuart McCallum - "Distilled" 2011 Proper Music Depot

Publié le 26 février 2012 par Audiocity

 Stuart McCallum

Pour tous ceux dont le nom de Stuart McCallum n'évoque rien, sachez qu'il est le guitariste recruté par Jason Swinscoe pour le  Cinematic Orchestra. On peut notamment l'entendre sur l'album "Ma Fleur" et sur le très bon "live" enregistré au Royal Albert Hall. Si vous êtes fan, j'imagine que ce pedigree haut de gamme devrait suffire à ce que vous jetiez une oreille attentive à sa dernière production en date, ce "Distilled" paru fin 2011. C'est le 3e projet solo de cet anglais friand de mélodies éthérées boostées aux hormones de pédales d'effets et aux filtres en tous genres, et certainement le premier des 3 à bénéficier d'une "relative" promotion en France : quelques brèves parutions dans la rubrique "sorties" des magazines musicaux spécialisés, son positionnement en tête de gondole chez certains bons disquaires, ou encore le net qui s'en fait l'écho dans quelques articles. A en croire la majorité des amateurs, "Distilled" était attendu et désiré par plus d'un mélomane et semblait promettre de bonnes surprises en perspective. Mais qu'en est-il réellement? Tout d'abord, la filiation d'avec le Cinematic Orchestra est indéniable. La musique de McCallum en est tellement imprégnée que les 2 premiers titres, "dR Doctor" et "Hillcrest Part i" pourraient laisser penser à un nouvel album du combo londonien. Des arrangements de violons aux lignes de contrebasse (et cela sur tout l'album), les ambiances en cinémascope se succèdent avec plus ou moins de réussites, chacune étant plus ou moins mémorable, plus ou moins captivante, mais soyons franc, clairement pas du niveau de Cinematic (impossible de ne pas faire la comparaison). Une fois faite cette critique facile et évidente qui n'apporte rien de plus à mon argumentaire, je me repasse la bande encore et encore et laisse de côté mes préjugés et mes références. Est-ce un bon disque? Stuart McCallum Je reste mitigé. Il y a à mon sens du bon et du passable. De l'attendu, mais aussi quelques bonnes surprises, comme le morceau "dR Doctor", "Distilled", ou "La Cigale" (chacun se fera son idée). Non pas que le reste soit mauvais, loin de là, mais les ambiances sonores dues au parti pris d'une production tournée exclusivement vers un mélange de pop atmosphérique et de jazz "lounge" font de "Distilled" une oeuvre assez uniforme. Cette objection est d'ailleurs assez regrettable, car il est clair que ce disque est le plus abouti de Stuart McCallum, tant dans la conception générale que dans le choix des compositions. Pourtant, il est au final difficile d'y trouver un grand intérêt. Malgré toute l'indéniable bonne volonté et l'exigence artistique du guitariste manchunien à tenter d'insinuer sa patte de producteur atypique dans sa musique (je lui reconnais sans problème un son assez unique), beaucoup de titres me laissent sur ma faim ("Fokey Dokey" - "Vital Space" - "Lament For Levenshulme"). L'alternance entre acoustique et électrique ne se fait pas toujours sentir, certaines mélodies manquent de matière organique, d'autres ne marquent pas les esprits ("Inflight"), le tout flottant en permanence entre 2 couches de ciel aux épaisseurs assez similaires. Quoi qu'il en soit, malgré les critiques que je viens d'en faire je ne regrette pas l'investissement. "Distilled" reste un disque singulier et attachant qui fourmille d'idées harmoniques (les arrangements y sont pour beaucoup). Il est aussi un album à l'esprit ouvert, entre jazz, électro, pop, ambiant, ce qui d'après moi suffira à le classer d'office dans la catégorie des productions "méritantes". Car enfin, loin d'être mon coup de coeur de l'année 2011 (mais vous aviez compris), peut être en sera t-il autrement pour vous même après que vous ayiez fait connaissance. Et que vive la musique..... Amazon iTunes Officiel

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Audiocity 526 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines