Magazine Concerts & Festivals

Tribes - Thin Line Men à l'Ancienne Belgique ( Club), Bruxelles, le 27 février 2012

Publié le 27 février 2012 par Concerts-Review

Un jeune journaliste de Keys & Chords finit sa review du CD 'Out of the Tiles' de Thin Line Men par cette ligne: ils font l'avant-programmme de Tribes à l' AB, le 27 février, en ik heb een sterk vermoeden dat de kerels zeer sterk uit de verf zullen komen op een podium!
Sais pas s'il avait rendu visite à Madame Irma et à sa boule de cristal, mais ce galopin a vu juste!
THIN LINE MEN 20120227 690)
Thin Line Men
a laissé une forte impression aux teenagers venus pour Tribes, fotoman JP ajoutant: straffe kost, ces Ostendais!
A 20h15, sont cinq à sortir de coulisses:

Patrick Kimpe - vocals, guitars, keys/ l' étincelant Kristof Kimpe - guitars/Glenn Rotsaert - bass ( Mr Nick Bat, Revenge 88...)/Philip Madou - drums, backings ( un ex- Eden) et Jurgen "Chickun" Gryson - harmonica, percussion, seconde voix.
'Out of the Tiles', sorti chez Parsifal, est le premier LP officiel, mais, en 2005, les broertjes Kimpe, avec une autre équipe, avaient déjà pondu l'auto-produit 'Hitchhiker' .
Signalons, également, leur place en demi-finale du Humo’s Rock Rally 2002, pour te faire comprendre qu'on n' a pas affaire à des bleus! THIN LINE MEN 20120227 682) THIN LINE MEN 20120227 676) 'Shoot it up and don't look down': un son gros comme la malle Ostende- Douvres, deux voix, ce ne sera pas de la babelutte.
Un uptempo carré et dansant, pas étonnant qu'un gars de Pornorama soit impliqué dans la production de ce single, pour te faire une idée on mentionnera A Brand en supprimant les angles cheap disco, ici, les guitares pètent des flammes.
Le catchy 'Blindfold' pompe rond , certains critiques y entendent des influences Eels, Wouty de Music in Belgium évoque la scène Madchester ( Stone Roses, Inspiral Carpets, Happy Mondays...) , Ugly, mon chat, soumis au blindfold test penche pour les Stray Cats, lui ai répondu qu'il devait arrêter la dope!
Next one is 'Disconnected' annonce Patrick, un harmonica bluesy introduit cette plage non reprise sur l'album, les guitares se font hargneuses, le machin vire rondo hypnotique avant le retour du mouth harp te menant dans un Ouest désertique.
Solide!
Exit l'harmonica: 'I call upon you' classic guitar rock with balls. Thin Line Men insiste avec 'Handbag Bird' aux résonances INXS, Michael Hutchence, c'était pas un con, la wah wah collante vient te chatouiller sous la ceinture.
Retour de Chickun pour l'orageux 'Thunderclouds'.
Le midtempo 'Struggle and Slave', avec sa slide acerbe, te balade du côté des Etats du Sud des States, nice 'n sleazy!
Que dis-tu Erich-Maria?
Im Westen nichts Neues!
Sont pas du même avis à la côte: ' All the guns on the western front', ça canarde sec dans les tranchées.
Le quintette achève le set sur une note gothico-hippique: ' Ghost Horses'.
Le band vise l'airplay, plusieurs morceaux sont calibrés Studio Brussel ( un peu comme Mintzkov), tu sens que ces mecs pourraient sonner encore plus rock, mais une chose est certaine, Belgenland entendra encore parler de Thin Line Men.
Band promis à un bel avenir!
DSC02490.JPG
21h20' Tribes
DSC02485.JPGDe l'indie juvénile, originaire de Camden, London.
Un CD ' Baby' sorti début janvier, et une kyrielle de EP's.
Après les Vaccines, l'an dernier, The Courteneers, Bombay Bicycle Club,The Kooks... avant eux: les ados se sont découverts une nouvelle coqueluche: Tribes
Gueule d'ange, I love you Johnny, Johnny Lloyd (Lead Vocals, Guitar) -Jim Cratchley (Bass, Backing Vocals)- Dan White (Guitar, Backing Vocals) - Miguel Demelo (Drums) ont bien écouté les Libertines, Razorlight, les Monkeys et les Chiefs et resservent la même recette aux 16/17 ans qui s'ébattaient au jardin d'enfants lorsque Carl Barât et Pete Doherty défrayaient les chroniques.
En 40' ( bis inclus) ils nous ont décoché 10 titres de Britpop bien foutus, catchy, juste assez noisy pour pas tomber dans la catégorie groupes pour minettes, mais finalement bien proprets.
Entrée en matière théâtrale: obscurité totale, décorum sonore wagnérien, ils rappliquent, les gosses hurlent.
'Whenever' son déchirant, basse saturée, drumming binaire, guitares stridentes, chorus scandé à 3 voix: ça démarre fort à la Pixies.
Avant d'attaquer un nouvel hymne poppy, 'Girlfriend' ( sur leur premier EP en 2011) , l'ange Johnny nous rappelle son passage à l'AB avant Kaizer Chiefs et croit reconnaître 3 ou 4 fans aux premiers rangs. DSC02491.JPG DSC02482.JPG 'Sappho' est repris par toutes les gamines, hétéro ou homo, un refrain facile et accrocheur, idéal pour les festivals estivaux.
'Corner of an English field' , un midtempo verdoyant ayant une histoire, il est dédié à leur ami Charlie Haddon , le chanteur de Où est le Swimming Pool s'étant donné la mort au Pukkelpop de 2010, un ou deux kets s'essayent à une séance de crowd surfing tout en étalant leur Stella à tes pieds.
Sont pas méchants, 16 ans, c'est encore l'âge con!
Un petit tour dans les Andes?
'Himalaya' aux senteurs The Verve et aux jolis effets de guitares, chouette titre!
Un nouveau singalong facile à digérer ' Walking in the street' sera suivi du vif et powerful 'When my day comes', la jeunesse exubérante se tabasse en douceur, tes godasses commencent à tremper dans un bain spongieux.
Sont pas méchants!
'Nightdriving' , réflexion nocturne au volant, le spleen après le dernier verre... What use is god if you can't see him?
What use are friends if they don't want in?...
'We were children' , zont pourtant pas grands-pères!
Encore an anthem repris par le lycée, l'heure n'est plus aux briquets allumés, c'est ringard, par contre des dizaines de points lumineux rouges scintillent dans le club.
Putain, j'ai perdu mon portable!
Bye, bye!
DSC02489.JPG
Il en reste une sur la playlist, c'est une fausse sortie, pas de panique, kids!
Le roadie vient débrancher deux amplis, la colonie s'excite de plus belle, mais non, les voilà, une acoustique pour le minet, une autre pour le drummer: la ballade 'Coming of Age' au final électrique!
On a vu Tribes, on attend la prochaine sensation made in Great Britain! Photos Thin Line Men: JP Daniels

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 34037 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte