Magazine Autres musiques

À voir absolument : le Pelléas et Mélisande de l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal

Publié le 03 mars 2012 par Turp

3 mars 2012
(No 2012-09)

À voir absolument : le Pelléas et Mélisande de l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal
Jean-Philippe Fortier-Lazure (Pelléas) et Carol Léger (Mélisande)

La première de Pelléas et Mélisande de Claude Debussy par l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal a eu lieu le jeudi 1er mars dernier et une autre représentation est prévue pour ce soir à 19 h 30. Et il s’agit d’une production…à voir absolument ! Sur la scène de la Claude-Champagne que les personnages partagent avec les membres de l’Orchestre de l’Université de Montréal, le metteur en scène François Racine a su rendre au chef-d’œuvre lyrique de Claude Debussy l’intimité qui lui convient tant. Les superbes éclairages de Nicolas Descoteaux confortent la vision impressionniste qui sied aussi à l’œuvre. La chef Jean-François Rivest réussit un tour de force avec les jeunes instrumentistes de l’OUM et offre une lecture de la magnifique partition de Debussy d’une rare beauté.

S’agissant de la première distribution de la cette production, la prestation du ténor Jean-Philippe Fortier-Lazure dans le rôle de Pelléas est remarquable tant au plan vocal et que dramatique. Ce jeune artiste lyrique est promis à un bel avenir et il faudra suivre le cheminement d’une carrière qu’on souhaite une mise au service de l’opéra en langue française dans laquelle il excelle déjà. Incarnant Mélisande, la soprano Carol Léger réussit également à émouvoir. La voix est belle et juste, et son jeu scénique gagne en intensité avec la progression de l’opéra. Le Golaud du baryton Julien Horbatuk  est moins convaincant, mais dans l’air À propos de Mélisande il révèle un potentiel vocal et dramatique certain. J’ai par ailleurs apprécié la Geneviève de Kathryn Humphries et l’impeccable diction dans son l’air  Voilà ce qu’il écrit à son frère Pélléas. Dans les rôles Yniold et du berger, Perrine Dubois et Stefano Saykaly offre des prestations tout à fait honorables. Quant à l’artiste invité Joseph Rouleau qui incarne le roi Arkel, il démontre au lendemain de son 83e anniversaire une maîtrise vocale digne de mention et fait une démonstration éloquente de ce qu’est la théâtralité à l’opéra.

Le mérite de ce succès revient au directeur de l’Atelier d’opéra Robin Wheeler qui a réussi à faire de la production annuelle de l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal un rendez-vous incontournable pour les opéraphiles de la métropole.

À voir absolument : le Pelléas et Mélisande de l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal

Robin Wheeler

Le caractère exceptionnel du travail de Robin Wheeler et de l’équipe qu’il anime pourra être à nouveau apprécié lors de la seconde représentation prévue en ce samedi 3 mars à 19 h 30  à la salle Claude-Champagne de l’Université de Montréal. Joseph Rouleau incarnera à nouveau le personnage d’Arkel et  Stefano Saykaly sera à nouveau le berger. D’autres jeunes artistes de l’atelier prendront la relève dans les rôles principaux de l’opéra : Julien Horbatuk (Golaud), Anne-Marine Suire (Mélisande), Erica Martin (Geneviève), Andrzej Stec (Pelléas) et Ana Paula Cunningham (Yniold). Je serai présent à nouveau ce soir et fera part dans le prochain numéro du blogue lyrique de mes vues sur cette deuxième distribution.

Au sujet de cette production, je vous invite à lire l’article que lui consacre dans La Presse de ce matin le critique musical ce Claude Gingras et qui porte le titre « Pelléas: une immense réussite ». Je vous suggère également de prendre connaissance du bel hommage que le réalisateur de CBC-Radio Kelly Rice a rendu à Joseph Rouleau à l’occasion de son 83eanniversaire dans un article de son blogue que vous lire en cliquant ici.

La Société d’art vocal inaugure une nouvelle série : « Les voix qui enchantent »…avec le blogueur lyrique !

Comme l’indique la Société d’art vocal de Montréal dans le dernier numéro de son bulletin Voce (Volume XIV, numéro 6, mars 2012), une nouvelle série d’activités « Les voix qui enchantent »  voit le jour au Café d’art vocal afin de favoriser l’appréciation de l’art lyrique. Stéphane Lépine, grand mélomane et animateur apprécié de la scène littéraire, animera cette série et fera découvrir la passion que diverses personnalités vouent au répertoire.

Et Stéphane Lépine a invité le blogueur lyrique à inaugurer la série ! Il me fait ainsi l’honneur d’être le premier invité à partager ses coups de cœur et ses passions folles. Je lui ai déjà fait parvenir le programme musical et sans révéler l’ensemble du programme, je peux vous indiquer d’ores et déjà que la musique de Richard Strauss, Francis Poulenc et Jules Massenet sera au rendez-vous. Et qu’en un avant-veille de Journée internationale des femmes, les voix de plusieurs sopranos et mezzo-sopranos  qui m’enchantent seront entendues. Et j’ai préparé quelques rappels…

Cet événement se déroulera le mardi 6 mars à 18 h et aura lieu au Café d’art vocal situé au 1223, rue Amherst à Montréal. Pour des informations et retenir une place, vous pouvez téléphoner au 514-397-0068 ou écrire à l’adresse info@artvocal.com.

À voir absolument : le Pelléas et Mélisande de l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal

Stéphane Lépine

À voir absolument : le Pelléas et Mélisande de l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal

À L’Opéra du samedi, Espace musique radiodiffusera en direct du Metropolitan Opera de New York la production d’Aida de Giuseppe Verdi. La distribution comprend Latonia Moore (en remplacement de Violeta Urmana), soprano (Aïda), Stephanie Blythe, mezzo-soprano, (Amneris),  Marcelo Giordani, ténor, (Radamès), Lado Ataneli, baryton (Amonasro), James Morris, baryton-basse (Ramfis), Jordan Bisch, basse (le Roi), Adam Laurence Herskowitz, ténor (un messager) et Lori Guilbeau, soprano (une prêtresse). L’orchestre et les chœurs du Metropolitan Opera sous la direction de Marco Armiliato. Avant l’opéra, l’animatrice Sylvia L’Écuyer soulignera le 150e anniversaire de la naissance de Claude Debussy avec les invités Denis Herlin, Olivier Deloeil et Jean-Philippe Clarac. Aux entractes, elle donnera l’occasion au musicologue Michel Veilleux de présenter les grands interprètes d’Aida et proposera un peu d’exotisme musical pour les oreilles européennes du XIXe siècle.

Après avoir consacré les émissions du mois de février à de la musique instrumentale et symphonique, ’émission Le mélomane que j’animerai sur les ondes de Radio Ville-Marie demain le dimanche 4 mars j2012 de 13 h à 15 h sera très lyrique. En prélude à la production de Rossini et ses muses par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, je diffuserai l’intégrale du disque d’airs d’opéra du Gioachino Rossini interprétés par la soprano russe Julia Lezhneva. Plusieurs extraits d’un nouvel enregistrement de mélodies de Maurice Ravel, Olivier Messiaen et Henri Dutilleux chantés la soprano américaine Renée Fleming seront également être entendus dans le cadre de la Chronique des disques. Dans ma Chronique des revues, je présenterai le contenu du numéro de mars 2012 d’Opera News dont la une est consacrée au nouveau Principal Conductor de Met, Fabio Luisi, et du numéro de mars 2012 du magazine français Diapason (que vous pouvez feuilleter en cliquant ici) dont l’oeuvre du mois est Idoménée de Wolgang Amadeus Mozart.

À voir absolument : le Pelléas et Mélisande de l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal

S’agissant des projections d’opéra, le Café d’art vocal présentera ce samedi 3 mars à 12 h 30 l’opéra La Cenerentola de Gioachino Rossini dans une production du Gran Teatre de Liceu de Barcelone de 2008.  Il y aura reprise de cette projection le jeudi 8 mars à 18 h 30.  Dans le cadre de la série Opéramania, c’est l’opéra Idomeneo, re di Creta de Wolfgang Amadeus Mozart qui sera présenté dans une production du Festival de Styriarte de Graz de 2008. Cette soirée aura lieu le vendredi 10 mars 2012 à la salle B-421 du Pavillon de musique de l’Université de Montréal à 19 h.

La chaîne TFO poursuit ses diffusions d’opéra en présentant Adriana Lecouvreur de Francesco Cilea le dimanche 4 mars février 2012 à 2o h. Je crois qu’il s’agit de la production du Royal Opera House Covent Garden de 2010. La distribution comprend Angela Gheorghiu (Andriana Lecouvreur), Jonas Kaufmann (Maurizio), Maurizio Muraro (le Prince de Bouillon), Olga Borodina (la Princesse de Bouillon), Alessandro Corbelli (Michonnet), Bonaventura Bottone (l’Abbé de Chazeuil), Iain Paton (Poisson), David Soar (Quinault), Janis Kelly (Madame Jouvenot) et Sarah Castle (Madame Dangeville). La mise en scène est celle de David McVicar et la direction musicale de l’Orchestre et des Chœurs du Royal Opera House Covent Garden est assurée par Mark Elder. L’intégrale de cette production est par ailleurs accessible sur la Toile dans la captation faite par la chaine ARTE  en cliquant sur les chiffres romains des actes ci-après : I (38 :16), II (35:52), III (28 :05) et IV (45:59).

À voir absolument : le Pelléas et Mélisande de l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal

Bonne semaine lyrique !


Retour à La Une de Logo Paperblog