Magazine Culture

France culture papiers : feuilleter les ondes

Par Sijetaisdeboutsurmatete
France culture papiers : feuilleter les ondes

France Culture est la radio la plus podcastée de France. Comme si les auditeurs connaissaient trop la richesse de ses programmes pour avoir sérieusement l’ambition de s’en emparer immédiatement et totalement. France Culture a deviné ce besoin secret, cette frustration étonnante et cette volonté de garder avec soi le savoir, autant de désirs contraires à notre société de consommation rapide et de zapping médiatique. C’est la raison pour laquelle la station s’est liée à l’éditeur Bayard pour publier France Culture Papiers dont le premier numéro est sorti le 23 février dernier.

L'orchestration du mariage ambitieux entre l’intelligence des ondes à la permanence du papier a été confiée à Jean-Michel Djian, journaliste et ancien rédacteur en chef du Monde de l'éducation. Cette épaisse revue trimestrielle retranscrit, autour de trois axes, des moments choisis de l’antenne. Pour ce printemps, les Transversales reprennent entre autres les paroles de l’artiste Jan Fabre ou encore l’échange entre lecomédien Mathieu Amalric et le ténor Roberto Alagna à propos de Faust. Les Thématiques sont le deuxième axe : entre un retour sur les révolutions arabes et un dossier sur la psychiatrie française, c’est un trésor que cette retranscription de l’entretien de Jean Lacouture avec Jorge Semprun. Enfin, D’hier à aujourd’hui plonge dans la mémoire intellectuelle de l’Europe, les archives de la radio. Le tout est ponctué de quelques chroniques qui, le temps écoulé, révèlent la perspicacité de leur auteur. Ainsi Raphaël Enthoven revenait le 18 octobre dernier sur l’obsession de « changement » des candidats à la présidentielle : « Tout s’éclaire »!

La radio est un « média chaud » dit-on mais France Culture s’est investie de cette particularité de prendre le temps d’approfondir les sujetsquand l’actualité ne le permet pas forcément. Avec cette revue, elle conforte ce parti pris audacieux en donnant la possibilité à ses auditeurs de revenir, de lire et de garder matériellement ce qu’il s’est dit sur les ondes. On regrettera alors la couverture qui, manquant de lisibilité, rappelle trop la frénésie quotidienne d’informations. L’esthétisme des pages intérieures ainsi que la sobriété de la quatrième de couverture- une photographie de Pedro Armestre - est davantage à l’image de cette volonté de prendre le temps de réfléchir.

France Culture Papiers (Bayard éditions), printemps 2012, 192 pages illustrées, 14.90 euros


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sijetaisdeboutsurmatete 97 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines