Magazine Bons plans

L’E-citation de la semaine : « La connerie, c’est la décontraction de l’intelligence.» Serge Gainsbourg (1928-1991)

Publié le 05 mars 2012 par Etv @etvonweb
L’E-citation de la semaine : « La connerie, c’est la décontraction de l’intelligence.» Serge Gainsbourg  (1928-1991)
  • Facebook
  • Twitter

Eternel provocateur, Serge Gainsbourg a marqué à jamais les esprits de plusieurs générations! Qualifié de « laid », son audace, sa musique et ses textes ont définitivement laissé leurs empruntes dans la musique française.

Qui était Serge Gainsbourg ?

Artiste peintre au départ, c’est de petits boulots que Serge Gainsbourg vivra jusqu’à l’âge de 30 ans. Il fera ses premiers pas dans le monde de la musique en tant que Crooner, dans le piano-bar de Francis Claude.  « Le poinçonneur de lilas », sera la première chanson qu’il interprètera en public. En 1958, Serge Gainsbourg sera poussé sur les ondes de Paris-Inter.

C’est en commençant à écrire pour des artistes tels que Petula Clark, (« La Gadou »), ou  Juliette Greco, (« La Javanaise »), qu’il se fera remarquer par le grand public. Ses nombreuses collaborations avec Françoise Hardy et France Gall l’aideront à séduire un public jeune. En 1965, le titre « Poupée de Cire, Poupée de son », interprété par France Gall, remporte Le Grand Prix de L’Eurovision et le propulsera aux devants des plus grandes scènes.

Les années 70′ de Serge Gainsbourg seront quant à elles marquées par l’écriture de quatre albums, qui deviendront des tubes ! « Histoire de melody Nalson  » , (1970) , décrit par la presse comme « le vrai premier poème symphonique de l’âge Pop ». En 1973,  « Vu de l’extérieur  » paraîtra avec son célèbre single « Je suis venu te dire que je m’en vais ». Succèderont à ces deux immenses succès  « Rock around de Buncker », en 1975 et « L’homme à la tête de chou  » en 1976.

On se souvient de lui pour….

Sa course effrénée aux jolies femmes telles que Brigitte Bardot, pour qui il a écrit plusieurs chansons qui sont encore aujourd’hui des tubes : «Harley Davidson», «Je t’aime, moi non plus », « Bonnie and Clyde » ou encore sa femme, Jane Birkin, qui interpètera notamment avec lui «69, année érotique».

Sa version revisitée de La Marseillaise, « Aux armes et caetera », composée en 1979, qui suscitera une réelle polémique dans tous les milieux.

Son célèbre titre  »Elisa », inspiré du film éponyme et de Vanessa Paradis, dont il a lancé la carrière.

On se souvient également de lui  pour son éternelle cigarette, ses apparitions alcoolisées et le billet de 500 anciens francs français qu’il a brûlé devant des millions de téléspectateurs pour provoquer le fisc.

C’est également Serge Gainsbourg qui a dit

«J’ai retourné ma veste le jour où je me suis aperçu qu’elle était doublée de vison»

« Rendre l’âme, d’accord, mais à qui? »

« I want to fuck her »,  en parlant de Whitney Houston, qui était juste à ses côtés.

«Dieu est un fumeur de Havanes, c’est lui-même qui m’a dit que la fumée envoie au paradis»

Le coup de cœur d’E-TV…

Son look tellement à la page aujourd’hui: Polo, Jean et Repetto’s !

Sa chanson «Sea, sex and sun»,  écrite et composée en 1978, qui nous rebooste et qui nous projette dors et déjà en vacances !


  • L’E-citation de la semaine : « La connerie, c’est la décontraction de l’intelligence.» Serge Gainsbourg  (1928-1991)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Etv 142297 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte