Magazine Beaux Arts

Art Karlsruhe 2012 – sous l’oeil du collectionneur.

Publié le 12 mars 2012 par Elisabeth1

Share with Addthis

Art Karlsruhe 2012 – sous l’oeil du collectionneur.
Guido Messer Einichkeit Persil bleibt Persil 1992/93 bronze émail

Il n’y a rien d’étonnant à ce que le salon-art KARLSRUHE, dont la neuvième édition a lieu du 8 au 11 mars 2012 soit une date majeure sur le calendrier des salons internationaux. Avec plus de 45 000 visiteurs, il compte parmi les grands marchés d’art, d’autant plus qu’il couvre un large champ, depuis l’art classique moderne jusqu’à l’art contemporain, et ce dans la quasi-totalité des disciplines plastiques : peinture, sculpture dessin, photographie, etc. Comme l’ explique  Ewald Karl Schrade, commissaire et directeur du salon, les 222 galeristes participants en provenance de douze pays couvrent toute la gamme des genres artistiques et toutes les catégories de prix, depuis le multiple à quelques centaines d’euros jusqu’au tableau de plusieurs millions. Répartis dans quatre hall, séparés par de grands couloirs, l’organisation est parfaite. Dès la descente du train, un shuttle vous conduit au lieu et vous ramène à la gare.
Les œuvres exposées en provenance des collections Marli Hoppe-Ritter (Hommage au carré) et Gunter Sachs (Lichtenstein, Warhol et Wesselmann) ne sont pas à vendre.  Les deux expositions spéciales du neuvième salon-art KARLSRUHE ont en effet pour vocation d’inciter les 45 000 visiteurs attendus à constituer eux-mêmes leur propre collection. Pendant que la fondatrice du musée Ritter (à Waldenbuch près de Stuttgart) réunit dans le hall 4 des œuvres de Josef Albers, Max Bill, Rupprecht Geiger, Richard Paul Lohse, François Morellet, Günther Uecker, Timm Ulrichsou, Kurt Schwitters,Victor Vasarely sur le thème du carré dans les arts plastiques.

Art Karlsruhe 2012 – sous l’oeil du collectionneur.

Museum Hoppe-Ritter Hommage au carré

 L’exposition du hall 1 surprend les visiteurs sur plus de 400 mètres carrés avec deux douzaines de tableaux du mouvement pop art collectionnés par Gunter Sachs, décédé en mai dernier. Les portraits multiples de Gunter Sachs et de Brigitte Bardot par Wahrol, d’Andy Wahrol, les fleurs,  Allen Jones (table esclave) et les secrétaires, les allumettes de Raymond Hains, l’expansion jaune de César Baldaccini, Mona Lisa par Tom Wesselmann, les plexi de Jean-Claude Farni, Leda et le Cygne par Roy Lichtenstein, et Wicky  et une expansion du même astiste, l’affiche de l’exposition Wahrol à Hambourg, dans la galerie de Gunter Sachs en 1972,

Art Karlsruhe 2012 – sous l’oeil du collectionneur.

Dès l’entrée l’omniprésent Guido Messer ( Einigkeit Persil bleibt Persil), interpelle. L’argentin natif de Buenosaires a investi la foire avec ses sculptures en bronze : Sumotori, loups, hommes, femmes, gardes en parade.

ses installations rougesArt Karlsruhe 2012 – sous l’oeil du collectionneur.

Guido Messer gardes parade

La sculpture est partout, l’espace  aéré de la foire le permet, entrecoupé de lieu de pause brunch. Il faudrait citer Arne Quinz avec des fouillis rouges, René Dantez ses sculptures en acier.
Svenja Ritter sa mariée au loup et à l’agneau.

Art Karlsruhe 2012 – sous l’oeil du collectionneur.

Svenja Ritter

Antonio Moran avec long Shot en résine et Ophélia.

Art Karlsruhe 2012 – sous l’oeil du collectionneur.

Antonio Moran Ophélia

Martin Kraemmer avec ses footballers argentins. Christofers Kochs « Umwandler »
Une curiosité déstabilisante à la galerie Kunststiffung de Stuttgart Torstrasse de Christl Mudrak.

Art Karlsruhe 2012 – sous l’oeil du collectionneur.

Christ Mudrak Torsstrasse

Michel Cornu à la galerie Rémy Bucciali, qui expose des aquatintes  de Titus-Carmel et
Tony Soulié.
Titus-Carmel, peinture œuvre sur papier,  que l’on peut voir aussi à la galerie
Chantal Bamberger
 de Strasbourg, qui expose Ann Loubert, et une photographie 1/6 de la série napolitaine d’Ernest Pignon Ernest  , avec le poète Mahmoud Darwich, ainsi que des estampes de Richard Serra, les cameras de Beate Knapp,

Jolanta Szalanska est présente dans la galerie Sybille Mang le l'île Lindau au milieu de ses nus et des séries de cathédrales gothiques

Art Karlsruhe 2012 – sous l’oeil du collectionneur.

Jolanta Szalanska

Bérénice Abbot

Art Karlsruhe 2012 – sous l’oeil du collectionneur.

Berenice Abbott


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Elisabeth1 1317 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte