Magazine Cinéma

Permis de Tuer

Publié le 13 mars 2012 par Olivier Walmacq

 PermisDeTuer

Genre: espionnage (interdit aux - 12 ans)
durée: 2h10
année: 1989

L'histoire: Après qu'un couple d'amis ait été sauvagement assassiné par un puissant trafiquant de drogue, 007 est bien décidé à venger leur mort.

La critique d'Alice In Oliver:

Avec le précédent James Bond, Tuer N'Est Pas Joué, Timothy Dalton a déjà fait oublier Roger Moore sous le costume du plus célèbre des agents secrets.
Timothy Dalton réitère une nouvelle et dernière fois l'aventure avec Permis de Tuer, réalisé par John Glen en 1987.
Il sera remplacé par la suite par Pierce Brosnan, mais là n'est pas le sujet de cette chronique.

En général, sur les forums, Permis de Tuer fait figure d'épisode mal aimé de la saga. C'est probablement dû à sa violence, le film étant le seul volet de la franchise à être interdit aux moins de 12 ans.
C'est indéniablement le chapitre le plus violent et le plus cruel de la saga, le film ne lésinant pas sur quelques séquences à la limite du supportable: un homme dévoré en partie par un requin, un autre broyé par une machine ou encore une femme fouettée.

permis_de_tuer2

C'est vrai que l'on s'éloigne un peu (pour ne pas dire beaucoup) d'un James Bond, la classe so british de l'agent secret étant largement laissé de côté.
Le scénario est également de facture classique puisqu'il est question d'une vengeance pure et simple. Dans Permis de Tuer, James Bond a les nerfs et a bien l'intention de punir ceux qui ont assassiné sauvagement un couple d'amis.

Il s'attaque donc à l'un des plus gros barons du trafic de drogue, un certain Franz Sanchez (Robert Davi). Avec Christopher Walken dans Dangereusement Vôtre, Robert Davi constitue probablement l'un des ennemis les plus cruels de la saga.
Seule petite originalité au niveau du scénario et pas des moindres, James Bond n'est pas appuyé par les services secrets du Royaume-Uni.
Le permis de tuer lui est donc retiré.

permisdetuerhaut_3622309ecebz_1731

Dans cet épisode, 007 doit faire cavalier seul ou presque puisqu'il recevra le soutien inattendu de quelques James Bond girls toujours aussi séduisantes
Il pourra également compter sur quelques gadgets fabriqués par Q, plutôt inspiré pour l'occasion. Certes, Permis de Tuer fait figure d'épisode à part dans la saga et se démarque par son originalité.
Paradoxalement, cette qualité est aussi son défaut. Par là, comprenez que l'on ne retrouve jamais ou presque l'esprit de la saga en dehors de quelques éléments habituels (comme les James Bond Girls ou encore les inévitables gadgets).
Mais ne boudons pas notre plaisir, le film contient de nombreuses séquences d'action impressionnantes. Par exemple, comment ne pas évoquer la séquence finale, James Bond se retrouvant au volant d'un camion de plusieurs tonnes ?

Note: 14.5/20


Permis de tuer - Bande annonce FR


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines