Magazine Culture

(Très brève) anthologie de l'anthologie permanente

Par Florence Trocmé

Dans la mesure où les envois quotidiens par mail aux abonnés, en place depuis plusieurs années, vont cesser définitivement demain, vendredi 16 mars 2012, Poezibao propose aujourd’hui et demain une (très brève) anthologie des débuts de l’anthologie permanente (dans sa toute première mouture, qui n’était pas encore proposée sur ce site qui n’existait pas, mais sur un site aujourd’hui disparu, Zazieweb.)  
 
 
Jacques Dupin (choix du 1er janvier 2002)
 
Imaginons  
Que s'écroule la prison 
 
Alors le souffle se dégage 
Et se perd, se plante en pleine terre 
Pour resurgir, s'égailler 
 
se livrer au nuage blanc, 
franchir son propre désert, 
un nulle part matriciel asséchant – 
 
il plonge à travers ses orages 
le souffle  - à nouveau vivant."   
 
Jacques Dupin, Le Corps clairvoyant, 1963, 1982, Poésie/Gallimard 1999. 

 
|○| 
 
Paul Celan (choix du  2 janvier 2002)
 
Parle – 
Mais sans séparer le non du oui. 
Donne aussi le sens à ta parole 
donne-lui l'ombre 
 
Donne-lui assez d'ombre,  
donne-lui autant d'ombre 
que tu en sais partagée autour de toi entre 
minuit et midi et minuit. " 
 
 
Sprich –  
Doch scheide das Nein nicht vom Ja. 
Gib deinem Spruch auch den Sinn : 
gib ihm den Schatten. 
 
Gib ihm Schatten genug, 
gib ihm so viel,  
als du um dich verteilt weißt zwischen 
Mittnacht und Mittag une Mittnacht. 

 
Paul Celan, De Seuil en Seuil, extrait de Toi, parle aussi. Christian Bourgois 1991. Traduction de l'allemand de Valérie Briet.  
 
|○| 
 
Yves Bonnefoy (choix du 3 janvier 2002)
 
J'entretenais un feu dans la nuit la plus simple,  
J'usais selon le feu de mots désormais purs, 
Je veillais, Parque claire et d'une Parque sombre  
La fille moins anxieuse au rivage des murs. 
 
J'avais un peu de temps pour comprendre et pour être, 
J'étais l'ombre, j'aimais de garder le logis, 
Et j'attendais, j'étais la patience des salles, 
Je savais que le feu ne brûlait pas en vain..." 
 
Yves Bonnefoy, Hier régnant désert, in Poèmes, Poésie/Gallimard 1982, p. 141 
 
|○| 
 
Henri Michaux (choix du 4 janvier 2002) 
 
La matière 
la matière des sons 
leur texture m'est offerte 
m'est ouverte 
leur texture jusqu'à la torture 
 
étrangement manipulés 
m'éprouvant, 
les sons innombrables qui me disjoignent 
autrement me joignent 
m'unifient, s'unifient 
 
Enveloppements ! Envahissement 
 
Soie dans les fibrillations" 
 
Henri Michaux, Face à ce qui se dérobe, Gallimard 1975 
 
Tous ces poètes ont ensuite trouvé leur place plus largement dans Poezibao : 
 
Jacques Dupin 
bio-bibliographie extrait 1, extrait 2, extrait 3, extrait 4, extrait 5, extrait 6, hommage à Claude Esteban, numéro spécial de Faire Part, lecture chez Tschann, extrait 7, extrait 8, extrait 9, extrait 10, note sur la poésie, extrait 11, ext. 12, notes sur la poésie 
 
Paul Celan 
Bio-bibliographie, extrait 1, extrait 2,  extrait 3,  extrait 4 (correspondance avec Nelly Sachs), extrait 5, extrait 6 (avec présentation de Partie de Neige), extrait 7, Celan sur parole (R. Klapka), extrait 8, extrait 9, extrait 10, Grille de Parole (parution Points), extrait 11, Exposition Paul Celan, Gisèle de Lestrange, extrait 12 (avec E. Fried), ext. 13 (Éditions Unes), ext. 14 
 
Yves Bonnefoy 
Bio-bibliographie, extrait 1, extrait 2, extrait 3, Les planches courbes, extrait 4 (les Planches courbes), extrait 5 (Les planches courbes), le petit feuilleton pédagogique à l'usage des lycéens de Terres de Femmes, hommage à Claude Esteban, notes sur la poésie 1, extrait 6, Ce qui alarma Paul Celan, note de lecture, extrait 7 (poésies du cri), L’Alliance de la poésie et de la musique, note de lecture, prix Kafka 2007, Raymond Mason, la liberté de l’esprit (parution), in notes sur la poésie, Le grand espace (parution), extrait 8, Ce qui alarma Paul Celan (carte blanche à J.Broda) ; Le traité du pianiste (note de lecture M. Durisotti), notes sur la poésie, notes sur la poésie, Notre besoin de Rimbaud (par T. Hordé), Cahier Bonnefoy de l’Herne (Alain Paire), Cahier Bonnefoy de l’Herne (LJ), ext. 9, in notes sur la poésie, ext. 10, Raturer outre (par F. Lallier), prix Kowalski 
 
Henri Michaux 
Bio-bibliographie, extrait 1, extrait 2, extrait 3, extrait 4, extrait 5, extrait 6, extrait 7, lien vers un court documentaire en ligne, extrait 8, extrait 9, extrait 10, extrait 11,poésies du cri, extrait 12, ext. 13 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines