Magazine France

#5 Journal de campagne J-33 Poutou à Limoges – Mélenchon à la Bastille – Attaque Royal – Dictacture des claques

Publié le 20 mars 2012 par Jeunegarde

elysee-2012 20/03/12 Hollande 28,5 % – Sarkozy 27,5 %
L’attaque meurtrière de Toulouse a bouleversé la classe politique hier. Tous les candidats ont suspendu leur campagne pour rendre hommage aux victimes. Seul le Conseil constitutionnel a interrompu cette trêve pour annoncer la liste officielle des participants. Ils seront dix au total contre 16 en 2002 et 12 en 2007. Corinne Lepage ne sera donc pas sur la ligne de départ à l’inverse de Jacques Cheminade. Retrouvez la liste complète dans notre dossier spécial présidentielle.

Philippe Poutou à Limoges

poutou-limoges
Le candidat du NPA tenait meeting à Limoges jeudi soir. Crédité de 0,5 % des sondages, Philippe Poutou, qui reconnaît qu’il n’était pas prédestiné à être candidat à cette élection, peine à succéder à Olivier Besancenot, comme Nathalie Arthaud  à Arlette Laguiller. Pourquoi ne pas avoir fait alliance avec le Front de gauche comme en Limousin ? « Le problème fondamental, c’est la question des liens avec le PS. Nous n’avons rien à attendre du parti socialiste dont le programme est libéral. » « Jean-Luc Mélenchon n’est pas anticapitaliste, je n’oublie pas qu’il a été ministre de Lionel Jospin ». !

Jean-Luc Mélenchon prend la Bastille

melenchon-bastille
Le candidat du Front de gauche s’est offert une nouvelle prise de la Bastille ce week-end, appelant la foule « à l’insurrection civique » prélude à la « révolution citoyenne » dont il espère voir l’avènement, au soir du premier tour. Le néo révolutionnaire a proposé de passer à une VIème République.

La phrase qui fait mal à la droite

royal-cpolitique
Invitée de l’émission «C Politique» sur France 5, Ségolène Royal a décrit le candidat Nicolas Sarkozy comme «un homme survolté». Citant des spécialistes du comportement, la candidate à l’élection présidentielle de 2007 estime que le candidat de l’UMP se comporte ainsi car «il a peur de perdre la confiance des Français et peur de perdre son immunité présidentielle». Faisant référence notamment à l’affaire de Karachi, la présidente PS de la région Poitou-Charentes prédit que les problèmes judiciaires rattraperont Nicolas Sarkozy en cas de défaite à l’élection présidentielle.

Claquez les candidats qui vous énervent

dictature-des-claques
C’est le buzz du moment. Un site Web lyonnais « la dictature des claques » permet de baffer les politiques…  Le principe du site est simple. Sur la page d’accueil figure le visage caricaturé de chaque candidat, il suffit de cliquer dessus pour lui donner une claque immédiatement recensée par un compteur. 5 millions de claques déjà lancées ! Nicolas Sarkozy est en tête pour le moment devant François Hollande, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon.


Tags: élection présidentielle, journal de campagne

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jeunegarde 2824 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte