Magazine Environnement

Rencontres des Territoires durables au Conseil économique, social et environnemental

Publié le 20 mars 2012 par Erwan Pianezza

Rencontres des Territoires durables au Conseil économique, social et environnementalLes premières Rencontres des Territoires durables réuniront les experts de l’aménagement durable des territoires lors de deux journées de débats les 20 et 21 mars 2012 au CESE (Conseil économique, social et environnemental). Elus, décideurs publics, experts, observateurs, etc. se rassembleront pour discuter des enjeux du développement des
territoires.

Un événement soutenu par des personnalités en première ligne du développement durable
des territoires avec notamment : M. Bruno LE MAIRE, ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la
Ruralité et de l’Aménagement du territoire, M. Maurice LEROY, ministre de la Ville chargé du Grand Paris, Mme Dominique DRON, Commissaire générale au Développement durable, M. Alain ROUSSET, Président de l’ARF (Association des Régions de France), M. Claudy LEBRETON, Président de l’ADF (Assemblée des Départements de France), M. Jacques PELISSARD, Président de l’AMF (Association des Maires de France).

Autre temps fort : l’inauguration de l’exposition « La France de 2040 » par Jean-Paul DELEVOYE, Président du CESE :
« Je suis très sensible au choix du CESE pour l’exposition, qui se positionne dans une forte dimension environnementale, lieu de débat indépendant sur le temps long et contre la dictature de l'urgence et de l'émotion... J'appelle les citoyens à s'approprier le débat qui engage la responsabilité humaine des organisations à travers cette initiative et la pédagogie
de l’exposition des cartes de la Datar qui alimenteront nos échanges » déclare-t-il.

Cette grande exposition cartographique organisée à partir des travaux de la DATAR, présentera les scénarios du possible pour la France de 2040 en 10 cartes magistrales : 

  • L'urbain-métropolisé français dans la mondialisation
  • Les systèmes métropolitains intégrés
  • Les portes d’entrée de la France et les systèmes territoriaux des flux
  • Les espaces de la dynamique industrielle
  • Les villes intermédiaires et leurs espaces de proximité
  • Les espaces de développement résidentiel et touristique
  • Les espaces de faible densité
  • Démographie mondiale et vieillissement
  • Les territoires français face au changement climatique
  • Urbanisation et milieux naturels

Site dédié : http://rtd.acteurspublics.com/

Schéma présenté ci dessus : Brest et sa métropole, voir article complet "Les villes intermédiaires et leurs espaces de proximité"

Brest a l’histoire de sa géographie : traversée par une rivière encaissée, en bordure d’une rade fournissant un abri sûr aux navires, Brest est naturellement tournée vers les activités maritimes. Le « castrum » romain et les fortifications de Vauban ont marqué une longue histoire de la défense maritime, qui reste active et dans sa version la plus moderne. Cette spécialisation s’est étendue à la construction et la réparation navale, puis plus récemment à l’océanographie, la sécurité et la sûreté maritime, aux ressources biologiques marines et enfin aux énergies marines renouvelables. L’événementiel organisé tous les 4 ans à Brest constitue d’ailleurs une parfaite illustration de cette vocation maritime. Figure 4. Les polarités au sein du pays de Brest – Schéma extrait du PADD du SCoT

Les années soixante sont une période de retournement majeure : face aux défis économiques, à l’éloignement de plus en plus marqué des grands marchés européens, les acteurs locaux font le choix de favoriser le développement par la matière grise. La création de l’université de Bretagne Occidentale et de plusieurs écoles d’ingénieurs en est le meilleur exemple. Avec ses 23 000 étudiants, son positionnement européen indiscuté sur la recherche océanographique et des connexions allant jusqu’à l’international, les résultats de cette politique sont toujours le socle du développement.

Parallèlement, la collectivité s’organise. La communauté urbaine de Brest est en 1974 la première en France. Désormais à l’étroit dans ses limites, elle trouve à l’échelle du pays (89 communes ; 7 intercommunalités) l’espace nécessaire à une nouvelle dynamique. Le pays, à la fois bassin d’emplois et bassin d’habitat est depuis 15 ans le lieu d’une concertation politique. C’est à cette échelle que se construit le Schéma de cohérence territoriale dont l’ambition est de traduire spatialement les grands choix stratégiques du territoire. Cette construction n’a été rendue possible qu’après avoir identifié les politiques structurantes des acteurs privés et publics. Le volet commercial du SCoT qui a pris la forme d’un document d’urbanisme commercial a été élaboré en 6 mois. Cela traduit la volonté de maîtrise de l’urbanisme commercial à l’échelle du territoire révèle l’efficacité de la gouvernance publique.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Erwan Pianezza 53382 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte