Magazine F1/moto

Que retenir de ces essais du vendredi ?

Publié le 23 mars 2012 par Khymo1 @actumoteurs
Que retenir de ces essais du vendredi ?

© Mercedes AMG

Synthèse de ces 2 premières séances d’essais: 2 points à retenir: MacLaren confirme, et le moteur Mercedes à l’air plus en forme que les autres sur ce tracé chaud et humide:

1) Lewis Hamilton ( MacLaren Mercedes )

Bien plus à l’aise que l’an passé, le britannique semble renaître de ses cendres. Handicapé en fin de P2 par des problèmes de direction assistée, il faudra surveiller. Doit viser la pôle s’il veut réussir.

2) Michaël Schumacher ( Mercedes AMG Petronas )

Un ancien qui revient bien, avec une Mercedes tellement peu rattrapable en ligne droite que le septuple champion du monde a plusieurs fois provoqué un plat, toujours sur la roue avant gauche. Le circuit de Sepang devrait convenir à cette Mercedes, dont le bloc V8 semble bien moins souffrir de la chaleur que le bloc Renault. Possible outsider, il peut rêver d’un podium.

3) Jenson Button ( MacLaren Mercedes )

C’est lui le pilote de ce début de championnat. Tous les autres pilotes avaient des trajectoires imprécises là où Button semblait guider sa MP4 sur des rails. Des trajectoires fluides, douces, une véritable esthétique de la piste a été dessinée par le sympathique Jenson. Un Top 3 assuré.

4) Nico Rosberg ( Mercedes AMG Petronas )

Le jeune allemand confirme l’impression laissée chez Actu-moteurs ce matin: 4 moteurs Mercedes aux 4 premières places. Ce dernier offre plus de puissance que le bloc Renault des Lotus, RedBull et Williams, mais il a l’air aussi plus souple et onctueux, ce dont a profité Nico pour placer sa W03 au pied de ce podium. Si bonnes qualifs, un top 5 est assuré.

5) Daniel Ricciardo (Toro Rosso Ferrari)

L’étonnant pilote Australien montre que la Toro Rosso cru 2012 soit bien plus véloce que sa devancière, des efforts inouis semblent avoir portés leurs fruits dans le domaine de l’aérodynamisme, et offre un taux de grip supérieur à celui de certaines équipes, a priori meilleures comme Ferrari ou Sauber. Doit confirmer sur la piste.

6) Fernando Alonso (Ferrari F2012)

Après Button, certainement le deuxième meilleur pilote en activité. A la lutte avec un sous virage permanent, Alonso a démontré qu’avec précaution et fougue, la rétive F2012 savait faire valoir quelques uns de ses atouts. Dommage que la monoplace soit encore loin de son potentiel.

7) Mark Webber (Red Bull Renault)

Le grand Mark a fait le boulot, se contentant d’ enchaîner les tours pour essayer de réduire des problèmes de set-up, qui, au final ne le furent pas. Mais attention à ces Red Bull, qui surgissent toujours là ou on ne les attend pas.

8ème) Jean Eric Vergne (Toro Rosso Ferrari)

Très bon débutant, le pilote français semble solide et appliqué. A l’instar de son coéquipierRicciardo, il doit confirmer demain et dimanche.

 9) Sébastien Grosjean (Lotus Renault)

A l’instar de RedBull, a semblé enchaîner des tours pour vérifier différents réglages. A l’air très rapide. Maintenant, en simulation de course, il semblerait que la Lotus n’aime pas du tout le poids de l’essence embarquée. A surveiller.

10) Seb Vettel (Red Bull Renault)

Agacé dans ses stands à l’issue de P2, il semblerait que « Baby Schumi » ait eu quelques difficultés avec ses pneus. N’en doutons pas, Horner fera travailler tout le monde cette nuit et demain matin pour placer leur poulain en 1ère position. Vettel semble pouvoir faire au moins une deuxième ligne, son talent naturel compensant amplement les déficits de la RB8.

11) Pastor Maldonado (Williams Renault)

Une bonne séance de travail, qui montre que la Williams a archi-progressé depuis l’an passé. Comme Vergne et Ricciardo, il doit confirmer. A surveiller aussi du coin de l’oeil.

12) Nico Hulkenberg (Sahara Force India)

Doté d’une voiture qui semble moins flamboyante qu’en fin de saison dernière, l’allemand se situe ici a Sépang un peu en retrait. Peut-être du à des réglages qui ne conviennent pas à cette piste. Le point d’interrogation quand à son résultat final.

13) Paul di Resta (Sahara Force India)

Semblant souffrir des mêmes maux que son collègue, Di Resta montre certaines limites sur les virages rapides, la faute à des pneus durs peut-être en difficulté sur la VJM, qui ne les accepte pas trop.

14) Kamui Kobayashi (Sauber Ferrari)

Une petite déception. Sa monoplace, longtemps désossée aux stands, semble connaître des petits soucis aéros sur l’avant. Une source proche de l’écurie à néanmoins révélé qu’il s’agissait de l’usure des pneus. Le Japonais n’aimerait faire que 2 ravitaillements, alors que dans les tops teams on prévoit un minimum de 3 trains à passer en course. Stratégie décalée?

15) Kimi Räikkönen (Lotus Renault)

L’autre déception de la journée. Transparent par rapport à Melbourne, n’a jamais eu l’air de comprendre ce qui lui arrivait, est très peu sorti, et s’est fait battre à pleine couture par Grosjean. Le talent semble intact, mais les perfs ne suivent pas. Les bruits courent que son poignet brisé en Décembre l’handicaperait énormément, dû à la grand humidité ambiante. Quoiqu’il en soit, doit TOUT DE SUITE rectifier le tir, sous peine de passer n°2.

16) Felipe Massa (Ferrari)

Loin,très loin. Cependant, Felipe découvrait son tout nouveau châssis, et a passé le plus clair de son temps à régler ce dernier attentivement, de façon à être prêt dès demain. A voir.

17) Bruno Senna (Williams Renault)

Semble à la peine, alors que son coéquipier fait bien mieux. Entravé par des problèmes de gommes, a fini les séances a essayer diverses configurations de course.

18) Sergio Pérez (Sauber Ferrari)

Le Mexicain, comme Webber, a passé ses séances à travailler sur différents programmes, et ne cherchait pas la performance, mais des données télémétriques. On en saura plus lors des qualifs.

19) Vitaly Pétrov (Caterham Renault)

Le Russe semble avoir eu du mal à trouver les réglages de sa monoplace. Le trou est creusé par rapport à Marussia et HRT, mais la Caterham semble avoir du mal à atteindre ce milieu de plateau inférieur qui lui montre son rivage sans jamais que celle ci ne puisse l’atteindre. Dommage.

20) Timo Glock (Marussia)

Une excellente journée de travail, il se positionne devant Kovalainen, avec un matériel pourtant à la peine. Ne reste plus qu’à l’écurie à s’accrocher et continuer le travail.

21) Heikki Kovalainen (Caterham Renault)

De grosses difficultés en perspective.

22) Charles Pic (Marussia)

Le Français continue son apprentissage, et plutôt bien. Sérieux et attentif, il découvre cette nouvelle catégorie, la plus haute, et il mémorise. Bien

23) Narain Karthikeyan (Hispania Racing  Cosworth)

La seule fois où on le vit à l’écran était en fin de P2, en travers de la piste. C’est dire des capacités catastrophiques de l’adhérence des HRT. La monoplace n’a clairement pas le niveau pour être en F1, malheureusement.

24)Pedro de La Rosa (Hispania Racing  Cosworth)

Semble augurer des difficultés terribles, tellement terribles que cela semble improbable de les voir au dela de la dernière ligne. Dommage pour cette fort sympathique petite écurie, composée de gens motivés et compétents, mais clairement au budget étriqué de chez étriqué.

Les pneus Pirelli: 

Semblent montrer un plus gros écart de temps entre les 2 qualités de gomme, surtout réservoir pleins (Jusqu’à 3 secondes au tour. A voir demain pour confirmer. Cela étant, les Cinturato seront certainement de la partie ce week end car on attend de la pluie forte.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Khymo1 13219 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines