Magazine Cinéma

La Fiancée de Chucky

Publié le 24 mars 2012 par Olivier Walmacq

fiancée de Chucky

genre: horreur (interdit aux - 12 ans)
année: 1999
durée: 1h30

l'histoire: La pulpeuse Tiffany, dévolue au culte de Chucky, la poupée sanglante, ramène le jouet démoniaque à la vie. Mais la belle jeune femme se retrouve transformée en poupée diabolique. Chucky et Tiffany prennent un jeune couple en otage.

la critique d'Alice In Oliver:

On pouvait légitimement se demander quel était l'intérêt de poursuivre les aventures de Chucky, la poupée sanglante, tant le troisième opus, donc Chucky 3, avait montré de sérieux signes d'essoufflement.
Après huit ans d'absence, le jouet criminel revient avec La Fiancée de Chucky, réalisé par Ronny Yu en 1998.

Au niveau du casting, le film réunit Jennifer Tilly, Brad Dourif, Katherine Heigl, Alexis Arquette et le regretté John Ritter.
Le but de ce quatrième chapitre est d'apporter un nouveau souffle à la saga en orientant davantage le film vers la comédie.
En même temps, le concept de cette série B est plutôt limité.

fiancee chucky

Ronny Yu vient donc apporter une petite copine au jouet meurtrier. Son nom ? Tiffany. Le scénario n'est qu'un prétexte à ajouter une fiancée à la poupée complètement ch'tarbée. A partir de là, La Fiancée de Chucky multiplie les clins d'oeil et les références: La Fiancée de Frankenstein, Bonnie and Clyde, Vendredi 13 ou encore Halloween.
Malheureusement, la comparaison s'arrête bien là.

Certes, présenté comme cela, le concept a l'air plutôt sympa. Hélas, sur la longueur, il révèle rapidement ses limites.
Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir recours à un humour graveleux, Ronny Yu poussant le vice jusqu'à proposer une scène coquine entre les deux poupées sanguinaires. Nos deux jouets criminels ont jeté leur dévolu sur deux pauvres victimes, Jesse et Jade, bien décidés à se marier.

Mais les deux tourtereaux ont été kidnappés par Chucky et Tiffany. A partir de là, le film prend les allures d'un road movie meurtrier.
Si certaines séquences se révèlent plutôt amusantes, le concept finit également par lasser après une petite heure de bobine.
Premièrement, l'humour est assez lourdingue et le nouveau concept de ce quatrième épisode a bien du mal à justifier la poursuite d'une saga en perte de vitesse depuis belle lurette.

fianceedechucky

Ensuite, même si La Fiancée de Chucky reste un nanar sympathique, ce slasher repose avant tout sur ses deux poupées de service.
Les personnages secondaires n'ont strictement aucun intérêt. Enfin, même si Chcuky et Tiffany se révèlent particulièrement en forme pour l'occasion, leurs chamailleries et leurs parties de jambes en l'air finissent également par lasser, le film étant tout de même très répétitif sur la durée.
Les dernières minutes du film annoncent évidemment un cinquième chapitre archi prévisible et dans la lignée de son prédécesseur.

Note: 04/20 (et c'est sympa)
Note nanardeuse: 15/20

 
Trailer Bride of Chucky


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines