Magazine Cinéma

Madame Doubtfire

Publié le 27 mars 2012 par Olivier Walmacq

madame_doubtfire,0

Genre: comédie 
année: 1993
durée: 2h05

l'histoire: Papa trop souple avec ses enfants, Daniel Hillard perd la garde de ces derniers lorsque sa femme, Miranda demande le divorce. Pour les revoir, il devient, grâce à ses talents d'acteur et à son frère prothésiste, une respectable gouvernante anglaise: Madame Doubtfire

La critique d'Alice In Oliver:

A la base, Madame Doubtfire, réalisé par Chris Colombus en 1993, est l'adaptation d'un roman écrit par Anne Fine, Quand Papa Etait Femme de Ménage.
L'air de rien, cette comédie connaîtra un immense succès dans les salles de cinéma et se place même à la seconde place du box-office américain, juste derrière Jurassic Park. Au niveau du casting, Madame Doubtfire réunit Robin Williams, Sally Field, Pierce Brosnan, Harvey Fierstein, Lisa Jakub, Matthew Lawrence, Mara Wilson et Robert Prosky.

Pour l'anecdote, la séquence où Daniel Hillard (Robin Williams) est viré de son emploi de doubleur de dessin animé, est un clin d'oeil au véritable licenciement de l'acteur par les Studios Disney. Pour le reste, Madame Doubtfire traite d'un sujet délicat mais maintes fois abordé par le cinéma: le divorce des parents.
Cette situation affecte toute la famille, en premier lieu les enfants, mais surtout Daniel Hilard.

madame-doubtfire-2063399228

Au tribunal, le Juge lui demande de faire ses preuves. Certes, Daniel est un père qui adore ses enfants mais il doit aussi se racheter une conduite: trouver un vrai travail et un appartement. Pourtant, le père rigolard mais en froid avec sa femme, Miranda (Sally Field), ne supporte pas de ne plus voir ses gosses.
Qu'à cela ne tienne, Daniel croit tenir une idée de génie.

Son ex-femme cherche désormais une gouvernante pour s'occuper de ses mioches. Daniel décide alors de se déguiser en femme.
Il fait appel à son frère homosexuel et prothésiste (bonjour les caricatures !). Ce dernier le transforme dans un premier temps en Barbara Streisand des temps modernes. Mais après moult tentatives désespérées, Daniel et son frère finissent par trouver le déguisement idéal: le visage d'une vieille femme anglaise, au caractère bien trempé, Madame Doubtfire.

Mme D0

Daniel prend son rôle très au sérieux. Hélas, ce nouveau personnage ne va pas être de tout repos. Daniel doit sans cesse composer entre sa vie réelle et cette femme fictive. Pourtant, contre toute attente, la nouvelle gouvernante impose très vite le respect dans la famille. Hélas, l'arrivée de cette nourrice un peu exubérante ne remplace pas l'absence d'un père. Pire encore, un nouveau concurrent ne tarde pas à s'imposer dans le quotidien de Miranda, un certain Stuart (Pierce Brosnan).

A partir de ces différents éléments, cette comédie enchaîne les situations comiques à un rythme effréné. Plus que jamais, Madame Doubftire apparaît comme une femme attachante. Pourtant, ce personnage n'appartient pas à la réalité et les enfants finissent par découvrir la vérité.
Madame Doubtfire et Daniel ne font qu'un. Ce qui n'est pas sans rappeler le cas de Dustin Hoffman dans Tootsie.

Mme D

Cela peut également d'apparenter à un de coup de folie de la part de Daniel, voire limite à un sérieux cas de schizophrénie ou encore à un père prêt à tout pour passer du temps avec ses enfants. Vous choisirez.
Encore une fois, Madame Doubtfire est une comédie plus complexe qu'il n'y paraît. Dommage que le film n'explore pas davantage son sujet et son duo schizophrénique. Ensuite, si les gags fonctionnent plutôt bien dans l'ensemble, d'autres sont assez lourdingues.
Franchement, la petite vengeance de Daniel à l'égard de Stuart est un peu lourdingue. Sans oublier quelques longueurs et certains personnages secondaires franchement quelconques.
Par exemple, Sally Field ne délivre pas une grande prestation. Madame Doubftire n'est donc pas exempt de défauts mais constitue un divertissement familial assez sympathique.
C'est déjà pas mal.

Note: 13/20


Madame Doubtfire extrait 1


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines