Magazine Cinéma

2000 Maniacs

Publié le 04 avril 2012 par Olivier Walmacq

2000_maniacs_affiche

genre: horreur, gore (interdit aux - 16 ans)
année: 1964
durée: 1h20

l'histoire: Des touristes nordistes prennent la route pour aller vers le Sud des Etats-Unis. Ils arrivent dans la petite ville de Pleasant Valley où s'organise une grande fête. Le maire du village annonce aux touristes qu'ils sont les invités d'honneur. En fait, les habitants de Pleasant Valley ont tous été massacrés pendant la Guerre de Sécession et réapparaissent tous les cents ans pour se venger.

La critique d'Alice In Oliver:

Après l'énorme succès de Blood Feast, le tout premier film gore de l'histoire du cinéma, le réalisateur, Herschell Gordon Lewis retrouve son genre de prédilection un an après, avec 2000 Maniacs, produit en 1964.
Avec Blood Feast, Herschell Gordon Lewis s'est déjà taillé une solide réputation et est déjà considéré comme le père du cinéma gore.

Certes, Blood Feast ne brillait pas par sa mise en scène et le jeu de ses acteurs mais pouvait s'appuyer sur des meurtres particulièrement sanguinaires et inventifs. 2000 Maniacs se situe donc dans la même tonalité.
Ensuite, il faut remettre cette petite production dans son contexte. Nous sommes donc au milieu des années 60.

2000 M

Le public américain n'est pas encore habitué à voir des films aussi sanglants, d'autant plus que 2000 Maniacs délivre largement la marchandise.
Personnellement, je le trouve largement supérieur à Blood Feast. Pourtant, 2000 Maniacs souffre plus ou moins des mêmes défauts.
Encore une fois, la mise en scène, plutôt pauvre, n'est pas le gros point fort de ce film d'horreur.

Même chose pour les acteurs aux abonnés absents. Mais cette fois-ci, le rythme est davantage soutenu.
Ensuite, l'impact du film se révèle beaucoup plus pertinent que son modèle. Plus que jamais, 2000 Maniacs s'apparente à une critique de l'Amérique bien pensante et communautaire, cet état d'esprit pouvant laisser place aux pires exactions humaines. C'est d'ailleurs l'expérience horrible vécue par quelques touristes.

Nos héros s'arrêtent dans une petite ville étrange et qui n'est répertoriée sur aucune carte. Mais peu importe, le maire et les habitants du village les accueillent à bras ouverts. Mieux encore, une fête est organisée pour leur arrivée.
Pourtant, nos héros sont avant tout destinés à ravir les instincts les plus primitifs de l'âme humaine. Telle est la thématique principale de 2000 Maniacs.

2000-Maniacs-Still

Herschell Gordon Lewis ne nous épargne rien et signe quelques séquences déroutantes (même encore aujourd'hui).
Ici, même les gamins sont des psychopathes en puissance et des criminels en culotte courte, prêts à étriper quelques animaux pour satisfaire leurs pulsions morbides. 2000 Maniacs constitue une influence majeure et influencera tout un pan du cinéma gore.

Sans ce film, pas de Massacre à la Tronçonneuse ni de remake un peu faiblard (le sympathique 2001 Maniacs), sans compter tout une gamme d'ersatz fauchés et sans imagination se déroulant également dans une communauté paumée.
Certes, aujourd'hui, 2000 Maniacs a tout de même subi le poids des années. Mais dans son genre, il reste une référence incontournable.

Note: 15/20

 
2000.Maniacs.1964.Trailer


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines