Magazine Culture

Black Sabbath #1-Black Sabbath-1970

Publié le 08 avril 2012 par Numfar
Black Sabbath #1-Black Sabbath-1970

Black Sabbath #1:

Ozzy Osbourne: chant

Tony Iommi: guitare

Geezer Butler: basse

Bill Ward: batterie

Depuis le milieu des années 60, le succès des Moody Blues puis des Move, deux groupes venu de Birmingham, a mis en ébullition la scène rock de la ville.

Parmi les groupes obscurs qui se bousculent dans les clubs, deux nous intéressent particulièrement: Rare Breed et Mythology.

En 1967, John "Ozzy" Osbourne et Terry "Geezer" Butler de Rare Breed, s'accouplent à Tony Iommi (déjà reconnu comme l'un des meilleurs guitariste de blues de la ville) et Bill Ward de Mythology pour fonder le Polka Tulk Blues Band avec deux autres musiciens: le guitariste Jimmy Phillips et le saxophoniste Acker Clark.

Après quelques concerts à 6, Phillips et Clark quittent Polka Tulk qui se rebaptise bientôt Earth.


En décembre 1968, Tony Iommi quitte son groupe pour rejoindre le déjà populaire Jethro Tull qui triomphe avec son premier album "This Was".

Le guitariste Mick Abrahams vient de quitter le groupe qui devient dès lors le jouet de Ian Anderson.

Deux semaines de répétitions, puis le groupe mime "Song for Jeffrey" au Rolling Stones "Rock'n'roll Circus", un show TV  avorté qui a enfin vu le jour en 1996.

Janvier 1969, Tony Iommi quitte Jethro Tull sans avoir rien enregistré avec eux.


Retour à Birmingham, Tony retrouve son groupe, appliquant la recette du Tull: travailler, travailler et encore travailler et surtout, proposer au public des titres originaux.

C'est après avoir vu le film d'horreur "Black Sabbath" avec Boris Karloff, que le groupe va composer le titre du même nom.

Impressionné par ce titre particulièrement sombre, lugubre et sinistre, le groupe va se rebaptiser Black Sabbath et va persévérer dans ce style.

En novembre 1969, Black Sabbath signe avec Phillips et publie un premier single en janvier 1970: "Evil woman (Wagner-Wiegand-Wiegand)-Wicked world (Osbourne-Iommi-Butler-Ward) inédit" sans succès.

Le premier album "Black Sabbath" est publié le vendredi 13 février 1970 et malgré une presse en grande partie négative, va connaître un succès surprenant (#8 UK-#23 US).

Produit par Rodger Bain.

Black sabbath (Osbourne-Iommi-Butler-Ward)

The wizard (Osbourne-Iommi-Butler-Ward)

Behind the wall of sleep (Osbourne-Iommi-Butler-Ward)

NIB (Osbourne-Iommi-Butler-Ward)

Evil woman (Wagner-Weigand-Weigand)

Sleeping village (Osbourne-Iommi-Butler-Ward)

The warning (Dunbar-Dmochowski-Moorshead)

Deux reprises: "Evil woman" du groupe Crow et "The warning" de Dunbar's Retaliation.

Le reste est constitué d'originaux fortement influencés par Cream et le Jimi Hendrix Experience.

Un album qui est à l'origine même du heavy metal et du mouvement gothique.

Le groupe se démarque par le son sale, boueux de la guitare de Tony Iommi et par la voix de damné, d'écorché vif d'Ozzy.

Concernant le travail de composition: Tony Iommi crée des riffs imparables, irrésistibles, Ozzy complète la mélodie qu'il va chanter et Geezer écrit les textes.

Même si l'image de groupe sataniste va leur coller à la peau, Ozzy étant même surnommé "le prince des ténèbres", les membres de Black Sabbath refuseront toujours d'être catalogués comme satanistes, le groupe se voyant plutôt comme des créateurs de bandes originales de films d'horreurs de série Z.

© Pascal Schlaefli

Sleeping Urba Village

Pour Raphaël qui m'a fait découvrir et aimer Black Sabbath

Avril 2012


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte