Magazine Info Locale

Aung San Suu Kyi appelle l'Occident à suspendre les sanctions contre la Birmanie afin d'aider au redressement économique du pays

Publié le 14 avril 2012 par Pierremartial
A l'occasion de la venue du premier ministre britannique David Cameron en Birmanie, Aung San Suu Kyi a appelé publiquement à ses côtés, au cours d'une conférence de presse tenue à Rangoun, à la suspension des sanctions économiques qui frappent son pays depuis plus de 20 ans. Destiné initialement à étrangler financièrement l'ex-junte militaire au pouvoir, cet embargo américain et européen a longtemps suscité débats et controverses; les uns arguant de son inutilité dans la mesure où il n'a nullement empêché les généraux de rester au pouvoir autant qu'ils l'ont voulu, les poussant même dans les bras intéressés du grand frère chinois et de plusieurs pays asiatiques ; les autres insistant sur l'importance de sa symbolique afin de montrer du doigt et d'isoler un des régimes parmi les plus brutaux et corrompus du monde. Mais, après la libération d'Aung San Suu Kyi et le raz-de-marée triomphal des démocrates aux dernières élections, le temps est au renouveau démocratique et au développement économique du pays. C'est pour ces deux raisons - avec un intérêt peut-être un plus marqué pour la seconde - que les dirigeants occidentaux se succèdent à un rythme soutenu en Birmanie depuis plusieurs mois afin de rencontrer simultanément le nouveau gouvernement dirigé par Thein Sein et Aung San Suu Kyi, sans laquelle aucune décision d'importance nationale ne peut plus être prise aujourd'hui. Si certains gouvernements occidentaux ne dissimulent guère leur souhait de voir très vite levées toutes entraves à leur volonté d'investissement dans un pays que la plupart des analystes considèrent comme le nouvel eldorado asiatique, Aung San Suu Kyi, pour sa part, et fidèle à sa méthode dont l'efficacité n'est plus à démontrer, préfère avancer pas à pas, afin de mieux conserver la main pour pouvoir veiller aux intérêts de son peuple. Totalement favorable, et cela depuis de longs mois, à la levée des sanctions afin d'accompagner concrètement le pays dans son développement économique et démocratique, elle ne souhaite pas, pour autant, perdre une de ses meilleures cartes dans la partie serrée qu'elle a engagée avec le gouvernement depuis sa libération. Elle s'est donc dit plutôt favorable à une “suspension” des sanctions, plutôt qu'à leur levée définitive. “Cela correspond à ma nature, a-t-elle commenté en souriant. Je suis une optimiste prudente”. Elle est aussi - et surtout! - une fameuse stratège qui a su, en quelques mois et sans que le pays ne connaisse aucun débordement violent ou mare de sang comme on a pu les voir au cours des révolutions arabes, faire passer son pays, chaque jour un peu plus, de l'hiver d'une dictature au printemps de la démocratie. Pierre MARTIAL Ecrivain-journaliste  Aung San Suu Kyi appelle l'Occident à suspendre les sanctions contre la Birmanie afin d'aider au redressement économique du pays
Aung San Suu Kyi, site français d'information et de soutien à Aung San Suu Kyi et à la Birmanie / Myanmar

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierremartial 482202 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine