Magazine Environnement

[Important] : la note "Ambition éolien 2012" de France Energie Eolienne

Publié le 16 avril 2012 par Arnaudgossement

éoliennes.jpgFrance Energie Eolienne, la branche éolienne du Syndicat des énergies renouvelables, vient de publier, au coeur de la campagne présidentielle, un document particulièrement important, qui fait état des opportunités de cette énergie verte et des propositions des professionnels dans un contexte difficile. A diffuser sans modération.


La note "Ambition Eolien 2012" peut être téléchargée ici.

Le Communiqué de presse accompagnant la diffusion de ce document est reproduit ci dessous.

_________________________

France Energie Eolienne

COMMUNIQUE DE PRESSE
DONNONS DU SOUFFLE A L’ENERGIE EOLIENNE , renouvelable, compétitive et créatrice d’emplois
Au-delà des annonces faites sur l’éolien offshore la semaine passée, la France reste en retard dans le domaine de l'éolien, et aura vraisemblablement du mal à atteindre les objectifs qu'elle s'est fixées.
La filière éolienne rappelle, à l’occasion de la publication de la note ‘’Aambition éolien 2012’’,  que vous pouvez télécharger en cliquant ici, qu’elle entend être demain un des fleurons de l’industrie française, créatrice d’emplois durables. Elle en a la capacité, il faut lui en donner les moyens.
Malheureusement, nous constatons actuellement une décélération préoccupante du nombre des constructions éoliennes dans notre pays. Ainsi, en 2011, le parc éolien français a progressé de 790 MW contre 1253 MW en 2010 rapporte le commissariat général au développement durable. Cela représente une chute très préoccupante de 37% des MW annuellement installés.
Freins administratifs, issus des directives de la loi Grenelle 2, recours systématiques sur les permis de construire lancés par les associations anti-éoliennes, et récemment le risque d’une possible annulation du tarif d’achat par le Conseil d'Etat, qui doit prochainement se prononcer après avoir été saisi par un collectif anti-éolien, sont autant d’obstacles à notre développement.
Pourtant, l’éolien terrestre est l’énergie renouvelable la moins chère, juste derrière l’hydraulique. Financé à travers la CSPE (Contribution au service public de l’électricité), sa mise en œuvre représente seulement 2 à 3 euros par ménage et par an, un investissement mimine au regard des bénéfices immédiats.
Ainsi, la filière se dégrade rapidement et nombre d’emplois sont actuellement menacés sur le sol français. Ainsi CEOLE, qui fabrique des mâts d’éoliennes, ou bien encore VERGNET, turbinier français spécialiste des éoliennes anticycloniques, rencontrent de profondes difficultés.
Il est essentiel qu’en 2012 la France clarifie durablement l’horizon de l’éolien terrestre et renforce son ambition dans l’éolien offshore. Passer la part de l’éolien de 2,5% de la consommation électrique française à 25% est notre ambition à l’horizon 2030. Ceci implique un bond de 7000 MW d’éolien terrestre installé à 40 000 MW et une augmentation des objectifs offshore de 6 000 à 15 000 MW à 2030.
L’urgence est de réformer en profondeur l’éolien terrestre suivant 3 axes : planification unique, autorisation unifiée, recours limités.  Grâce à cette dynamique, ce sont presque 60 000 emplois1 qui existeront  en 2020 dans la filière éolienne et jusqu’à 100 000 en 2030.
La transition énergétique est en cours…prenons le leadership.
France Energie Eolienne compte plus de 230 adhérents. L’éolien représente un chiffre d’affaire de plus de 2 milliards d’euros et plus de 11 000 emplois en France. Pour mieux connaître la filière éolienne française, consultez le site internet : http://fee.asso.fr


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arnaudgossement 7856 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog