Magazine Culture

MARCHE OU CREVE, Richard Bachman

Par Fleurdusoleil

MARCHE OU CREVE, Richard Bachman
Résumé Éditeur :

Mieux que le marathon...La longue marche. Cent concurrents au départ, un seul à l'arrivée. Pour les autres, une balle dans la tête. Marche ou crève. Telle est la morale de cette histoire...sur laquelle on mise chaque année deux milliards de dollars.
Sur la route, le pire, ce n'est pas la fatigue, la soif ou même le bruit des half-tracks avec l'aboiement des fusils. Le pire reste cette créature sans tête, sans corps et sans esprit qu'il faut affronter : le monstrueux Dieu Foule...convulsé dans un paroxysme de plus en plus violent.
Et tandis qu'il marche, les muscles noués, Garraty entend la foule psalmodier son nom...Début d'une abominable réaction en chaîne dont il doit se sortir à tout prix...Pour quelle victoire ?
Mon avis :
Marche ou crève est un des romans que Stephen King a écrit sous le pseudonyme de Richard Bachman.
Contrairement à son habitude, son récit est ici bien moins gore. Pourtant il est sans conteste bien plus macabre. Imaginez une société dite civilisée qui organiserait ce genre d'événement stupide et violent. Cent jeunes hommes réunis pour un marathon mortel. Chaque participant joue sa vie, s'il stoppe la marche l'armée l'abat froidement. Un seul aura la vie sauve et un gros pactole. C'est un long parcours qu'entame le lecteur aux côtés de Garraty et ses compagnons de marche. Vont-ils réussir à aller jusqu'au bout ? Sauveront-ils leur peau ?
Au fur et à mesure des heures qui défilent la foule s'amasse aux abords de la route pour suivre l'hécatombe. Ils veulent voir de la souffrance, des morts et de l' innommable. Assouvir leur soif de sang.
Et nous, lecteur avide, nous sommes comme cette foule, nous sommes voyeurs. fébrilement nous tournons les pages pour compter les morts. La lecture est justement rythmée par ce décompte morbide.
Et ce n'est pas tant la souffrance physique des marcheurs qui entraine le lecteur dans l'horreur, mais l'impact mental de ce défi ultime. La volonté de vivre des participants est poussée à l'extrême. Les profondeurs de leur esprit sont leur seul refuge, seront-ils pour autant capable d'en remonter pour survivre...
Tout porte à croire que King met au pilori une armée profitant de la faiblesse d'une jeunesse désabusée et sans repère. Elle se sert de l'appât du gain pour envoyer au casse pipe des jeunes hommes. Une fois engagée, plus de recours possible. On ne fait plus marche arrière. On part au combat et on lutte pour survivre : Marche ou crève.
Bref, ce roman est une véritable réussite. Sa banalité et sa froideur mettent nos nerfs à rude épreuves. Glaçant et immoral, il met mal à l'aise mais on ne peut faire autrement que d'aller jusqu'au bout. Comment toute cette horreur finit-elle ? Qui est gagnant ?
Et de 3 "terreurs"
MARCHE OU CREVE, Richard Bachman



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fleurdusoleil 213 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines