Magazine Autres musiques

❛Partenariat❜ Venetian Centre for Baroque Music, Olivier Lexa • Donner à "la Sérénissime" les moyens d'honorer le défi de sa mémoire musicale.

Publié le 16 avril 2012 par Appoggiature @App0gg1ature

www.vcbm.it

Inauguré à l'été 2011, le Centre Vénitien pour la Musique Baroque - dont le directeur artistique est Olivier Lexa, un spécialiste du domaine - œuvre, à l'instar d'autres institutions comparables telles son aîné de Versailles, dans des directions pluridisciplinaires. L'objectif présenté est de réhabiliter et faire mieux connaître les musiques de "l'âge d'or" de la Sérénissime, entre Monteverdi et Vivaldi. Parmi ses axes d'effort, un travail de documentation et de diffusion, ainsi que l'organisation d'un foisonnant festival annuel, mettant particulièrement en lumière les jeunes artistes. Concernant 2012, la brochure programmatique est en ligne.

Olivier Lexa, © D. R.

Le terme de "défi", employé dans notre titre en regard du mot "mémoire", s'il n'a d'autre prétention que d'attirer l'œil sur la pertinence et la richesse de cette initiative (et de tenter modestement de la promouvoir...) souhaite, également, mettre l'accent sur le courage de l'entreprise, dont l'acte de naissance n'est certes pas survenu au zénith budgétaire de nos politiques culturelles européennes.
Ceci est particulièrement vrai pour l'Italie, où la nature atypique du mécénat ainsi que la raréfaction des financements publics rendent très aiguë la nécessité de communiquer, encore et toujours plus, en faveur de telles missions. Serait-on tenté de parler d'apostolat ?

Un livre d'Olivier Lexa pouvant être achetéICI

Merci infiniment, par conséquent, à Olivier Lexa et à toutes les équipes de ce Centre de contribuer à redonner à la Cité des Doges, une part vivante et féconde de patrimoine, de notoriété mondiale, sur laquelle pourtant elle s'était de toute évidence assoupie.
 J. D.
Voici la présentation que fait de lui le VCBM sur son site (en construction) : "Dans la première moitié du XVIIe siècle, Venise ouvre un nouveau chapitre de l’histoire de l’art : non seulement elle invente l’opéra public, mais elle donne également ses lettres de noblesse à la musique instrumentale. Pendant plus de cent-cinquante ans, la Sérénissime métamorphose l’art d’Euterpe. En prenant les noms des deux compositeurs qui ont inauguré et conclu cet âge d’or, la Fondazione Monteverdi Vivaldi propose de raconter une histoire écrite par de nombreux créateurs, émaillée de chefs d’œuvres auxquels Les Quatre Saisons font souvent de l’ombre. Centre de ressources et de diffusion, le Venetian Centre for Baroque Music mène un travail de fond dans les domaines de la recherche et de l’interprétation. Ponctuant les activités éditoriales, un festival international est programmé chaque année parallèlement à une académie de jeunes artistes, afin de redonner vie à des joyaux méconnus qui méritent de faire le tour du monde."


Retrouvez le site (en construction) du Centre Vénitien pour la Musique Baroque  www.vcbm.it  Un captivant entretien vidéo avec Olivier Lexa.
 Un très remarquable entretien écrit avec le même.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Appoggiature 5718 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte