Magazine Cinéma

Mon Oncle D'Amérique

Publié le 16 avril 2012 par Olivier Walmacq

00797370_photo_affiche_mon_oncle_d_amerique

genre: film-documentaire, inclassable

année: 1980

durée: 121 minutes (soit 2h01)

L'HISTOIRE: Jean LeGall est issu d'une famille aisée, et mène une carrière politique. Lors d'une pièce de théâtre, il rencontre Janine Garnier, une comédienne issue d'une famille communiste au plus haut point, qui devient la maîtresse de Jean. Janine quitte Jean à la demande de la femme de ce dernier, et part dans une industrie textile, où elle fait la connaissance de René Ragueneau, directeur d'usine issu d'une famille catholique. Tout au long de l'histoire, le professeur Henri Laborit intervient pour éclaircir scientifiquement les comportements humains du commun des mortels, illustré par Jean, Janine et René.

LA CHRONIQUE de Koamae:
Film-documentaire (difficilement classable dans une catégorie quelconque, je l'ai donc rangé parmi les films inclassables) d'Alain Resnais, sorti en 1980 et bénéficiant d'un brillant casting (Gérard Depardieu, Roger-Pierre, Nicole Garcia, Pierre Arditi), Mon Oncle D'Amérique est un film assez complexe, mélange de film dramatique et d'explications et expèriences sur le comportement humain et animal.
On y suit le parcours de trois personnes venues de milieux différents. On s'intéresse à leur enfance, alors qu'ils ne se connaissent guère, et on les suit ensuite dans leur vie sociale.
Si Jean et Réné sont clairement les personnages principaux, c'est Janine qui est le pilier central de l'histoire: elle établit un lien relationnel avec Jean, et un lien social avec René.
Mais René et Jean ne se connaissent pas. Ainsi on passe par tout et partout: entre entente cordiale et engueulades, tout y va.

Et ce pour tenter d'apporter une réponse plus claire à la question "Qu'est-ce que le cerveau joue exactement dans le comportement humain et animal ?".
Pour éclaircir cette question, un professeur brillant, qui joue son propre rôle, Henri Laborit. Selon lui, tant qu'on n'aura pas diffusé très largement à travers les hommes de cette planète la façon dont fonctionne leur cerveau, la façon dont ils l'utilisent et tant que l'on n'aura pas dit que jusqu'ici cela a toujours été pour dominer l'autre, il y a peu de chance qu'il y ait quoi que ce soit qui change.
C'est là le principe même du film. Ainsi, pour comprendre le comportement humain via le cerveau, le professeur montre une étonnante expérience sur des rats, et des chocs électriques. Je n'en dis pas plus...

Pour voir ce film, il faut s'accrocher. C'est très loooooooong......... Surtout dans la première heure du film qui plante le décor.
Passé une heure cela devient vraiment très intéressant, et passionnant. En résulte donc une vraie thèse sur le comportement humain à travers des destins différents, qui ne sont pas faits pour vivre ensemble, mais juste pour une rencontre...

NOTE: 16/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines