Magazine

Maintenant il nous faut un homme de parole (lol)

Publié le 21 avril 2012 par Ladrevert

Maintenant il nous faut un homme de parole (lol)

En cette veille d’élection, je ne vais pas faire un article sérieux. J’espère que vous aurez eu la chance d’avoir eu entre les mains la Revue Books sur la thématique Pourquoi voter ?

Maintenant il nous faut un homme de parole (lol)

Avec comme articles :

  • La démocratie malade de ses électeurs
  • Les paradoxes du bon sens
  • L’effet cocooning d’Internet
  • Le cerveau de l’électeur
  • Philippe Braud : « Les citoyens votent surtout par empathie ou antipathie »

Et nous reprendrons cette citation de l’économiste Bryan Caplan “le vote n’est pas une variante du shopping. L’acheteur a des raisons d’être rationnel. Pas l’électeur.

Côté psychologie, Books s’intéresse également au psychologue Daniel Kahneman (thinking fast and slow) et rappelle que le premier biais cognitif est l’”illusion de validité” et “biais de confirmation” (soit l’illusion que notre jugement est supérieur à celui d’autrui, et le fait de chercher des informations qui renforcent ce que l’on pense déjà).

A noter l’équipe du journal éphémère 9 semaines avant l’élection (qui fut franchement un grand moment de délectation à lire), qui verra mercredi prochain paraitre son ultime Opus, 1 semaine avant l’élection sous titré La Déception (pas la peine d’être devin pour faire ce pronostic) a organisé une soirée à thème pour réinventer la démocratie :

“Aux urnes citoyens !”, nous crient les médias…oui, voter, c’est important, mais la citoyenneté se limite-t-elle à glisser son bulletin dans les urnes? De Wikileaks au mouvement Occupy, les citoyens appellent à l’avènement de sociétés plus démocratiques, à de nouvelles répartitions des pouvoirs. Alors, la démocratie s’arrête-t-elle à l’élection de nos représentants? Comment internet et les nouveaux outils technologiques redistribuent les cartes permettent au citoyen d’agir au niveau politique? Et que faire face à la surdité des urnes? Faire la fête?

Nous pouvons également nous itnéresser au modèle d’autres pays comme l’Argentine ou L’Islande :

“Voici, en bref, l’histoire de la Révolution Islandaise :- Démission en bloc de tout un gouvernement,- Nationalisation de la banque,- Référendum pour que le peuple puisse se prononcer sur les décisions économiques fondamentales,- Emprisonnement des responsables de la crise et – réécriture de la constitution par les citoyens.”

Bon en bref, ne culpabilisez pas de ne pas voter ou de voter, et si vous allez voter rappelez vous que c’est votre choix et donc il est respectable (et puis les sondages on s’en tape…). Et puis si vous hésitez encore, écoutons ce que la jeune Charlotte en pense, histoire de bien nous détendre :

Maintenant il nous faut un homme de parole (lol)

Fanfan : contre l’Empire et pour le paradigme individus vs corporations

en attendant, il reste encore quelque liberté dans le monde. Il est vrai que beaucoup de jeunes n’ont pas l’air de l’apprécier, mais un certain nombre d’entre nous croient encore que sans elle les humains ne peuvent pas devenir pleinement humains et qu’elle a donc une irremplaçable valeur. Peut-être les forces qui la menacent sont-elles trop puissantes pour qu’on puisse leur résister longtemps. C’est encore et toujours notre pouvoir de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour nous opposer à elles.
derniers mots de Aldous Huxley in retour au Meilleur des Mondes (1958)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ladrevert 1008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog