Magazine Culture

Le commandant en chef des forces américaines pour l'Afrique (Africom) met en garde contre la menace terroriste et le trafic d'armes

Par Theatrum Belli @TheatrumBelli

Le commandant en chef des forces américaines pour l'Afrique (Africom), le général Carter F. Ham, a mis en garde contre la menace de groupes terroristes et l'accroissement de la contrebande d'armes en Afrique, a rapporté mardi l'agence officielle TAP.

Il a cité notamment l'organisation Al-Qaïda “qui menace la sécurité et la stabilité en Afrique”, évoquant les troubles qui ont eu lieu au Mali et en Guinée-Bissau. Le général américain, qui était reçu par Rachid Ammar chef d'état-major des trois armées, a fait état d'un important trafic d'armes à partir de la Libye, depuis la chute du régime de Kadhafi en août 2011. “C'est un véritable danger”, a-t-il dit appelant à “la conjugaison des efforts à l'échelle régionale et internationale” pour lutter contre la contrebande d'armes. Le général Carter a démenti que les États-Unis aient l'intention d'établir un siège d'Africom dans la région du Maghreb, précisant qu'“une telle entreprise (serait) onéreuse pour (son) pays”.

Il avait auparavant annoncé que les États-Unis avaient accordé à la Tunisie une aide militaire de 32 millions de dollars durant les seize derniers mois, depuis la chute de l'ancien président Ben Ali. Quelque 35 Tunisiens reçoivent actuellement une formation militaire aux États-Unis qui ont accueilli 4.000 soldats tunisiens de l'armée de terre, de mer et de l'air durant les dix dernières années, a ajouté la TAP.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Theatrum Belli 20892 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte