Magazine Cinéma

Le Monde Ne Suffit Pas

Publié le 28 avril 2012 par Olivier Walmacq

monde ne suffit pas

genre: espionnage, action
année: 1999
durée: 2h10

l'histoire: James Bond est chargé de protéger Elektra King, la fille d'un magnat du pétrole qui vient d'être assassiné. Il se retrouve en Azerbaïdjan afin de mener son enquête.

la critique d'Alice In Oliver:

L'air de rien, Le Monde Ne Suffit Pas, réalisé par Michael Apted en 1999, est tout de même le 19ème film de la saga.
En dehors de cela, pas grand chose à retenir de ce cru pour le moins mitigé (pour être gentil). Toujours est-il que Le Monde Ne Suffit Pas marque également la dernière apparition de Desmond Llewelyn dans la peau de Q.

En dehors de l'acteur, le film réunit également Pierce Brosnan, la frenchy Sophie Marceau, Denise Richards, Robert Carlyle, Robbie Coltrane, Judi Dench, John Cleese, Maria Grazia Cucinotta, Samantha Bond et Colin Salmon.
Le Monde Ne Suffit Pas intervient après Demain Ne Meurt Jamais, un épisode très décevant et qui s'apparentait davantage à un gros nanar d'action.

monde suffit pas

L'air de rien, Le Monde Ne Suffit Pas est le troisième film mettant en vedette Pierce Brosnan dans la peau du plus célèbre des agents secrets.
La franchise va-t-elle parvenir à relever un peu le niveau ? Réponse: non ! Pire encore, Le Monde Ne Suffit pas réussit à être encore plus médiocre que son prédécesseur. Déjà, quelle idée de choisir Sophie Marceau et Denise Richards dans un James Bond !

En un sens, Le Monde Ne Suffit pas est presque candidat au suicide et se condamne par avance avec un casting pareil !
Inutile alors de revenir sur la prestation des deux actrices, unanimement médiocres, et qui ne servent à rien. Quant à Pierce Brosnan, il fait le job sans pour autant avoir l'air convaincu par la qualité de ce nouvel opus.

monde suffit pas

Dans ce naufrage, seul, Robert Carlyle subsiste et incarne un bad guy jubilatoire. C'est vraiment le seul acteur du film à retenir, bien que les courtes apparitions de Judi Dench permettent d'oublier un peu l'indigence de l'ensemble.
En dehors d'un scénario éculé, le film pâtit également d'une mise en scène clippesque et prétentieuse. Plus que jamais, le côté espionnage est mis de côté pour laisser place à un blockbuster d'action, certes, décomplexé du gland, mais également stérile. Bref, Le Monde Ne Suffit Pas s'apparente davantage à un gros film d'action des années 90, les neurones en moins, et s'acharnant à multiplier les séquences spectaculaires mais souvent risibles. Encore un épisode en forme de nanar.
Bien triste sortie pour l'ami Desmond Llewelyn !

Note: 04/20
Note nanardeuse: 12/20


Le Monde ne suffit pas - Bande annonce VO


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines