Magazine Cinéma

Rien Que Pour Vos Yeux

Publié le 01 mai 2012 par Olivier Walmacq

 Rien-que-pour-vos-yeux

Genre: espionnage
année: 1981
durée: 2 heures

l'histoire: Un bateau espion du Royaume-Uni sombre dans les eaux albanaises, en engloutissant avec lui l'ATAC, système top secret de lancement de missiles. Les services secrets britanniques lancent une opération sous-marine pou récupérer l'appareil. L'opération est conduite par un couple d'archéologues, assassiné par un tueur cubain, Hector Gonzalès. James Bond entre alors en scène et mène l'enquête.

La critique d'Alice In Oliver:

L'air de rien, Rien Que Pour Vos Yeux, réalisé par John Glen en 1981, un cinéaste habitué de la série, porte terriblement bien son nom.
Comment ne pas succomber au regard sublime de la belle Carole Bouquet ? L'actrice joue donc les James Bond Girl de service mais avait déjà postulé pour participer à Moonraker. En dehors de Carole Bouquet, Rien Que Pour Vos Yeux réunit également Roger Moore, Julian Glover, Topol, Lynn-Holly Johnson, Walter Gotell, Cassandra Harris, Desmond Llewelyn et Lois Maxwell.

Pour l'anecdote, c'est le premier James Bond dans lequel n'apparaît pas Bernard Lee, dans le rôle de M, et malheureusement décédé durant le tournage du film.
Pour le reste, Rien Que Pour Vos Yeux fait suite au farfelu Moonraker. Conscients que les aventures de l'agent 007 commencent à sombrer dans des délires qui n'ont plus grand chose à voir avec le personnage créé par Ian Fleming, les producteurs décident de revenir aux choses sérieuses.

rien que pr vos Y

Dès la séquence d'ouverture, montrant un James Bond se recueillir sur la tombe de sa femme, et effectuant ainsi un petit clin d'oeil au film Au Service Secret de sa Majesté, John Glen a le mérite de présenter les hostilités.
Ce nouveau chapitre sera donc un épisode sérieux et s'appuyant sur un scénario solide, plausible et plus réaliste que son prédécesseur.

Avec L'Espion Qui M'Aimait, Rien Que Pour Vos Yeux reste probablement le meilleur volet avec Roger Moore.
Ensuite, le film peut s'appuyer sur de nombreuses séquences spectaculaires et varie les plaisirs dans des décors naturels: les scènes de ski dans les montagnes ou encore les séquences sous-marines.
Mieux encore, les James Bond Girls ne font pas seulement que de la simple figuration et jouent un rôle important dans ce nouvel épisode.

Sur ce dernier point, Carole Bouquet livre une bonne prestation. Même remarque pour Roger Moore, moins agaçant et moins cabotineur qu'à l'accoutumée.
Bref, un très bon cru de la saga, curieusement mal aimé des fans. En même temps, comme je l'ai déjà souligné, Rien Que Pour Vos Yeux se veut moins spectaculaire et moins délirant que son prédécesseur.
Enfin, les gadgets sont moins nombreux que d'habitude, John Glen préférant s'appuyer sur un scénario digne de nom et mettant en valeur les réelles qualités du plus célèbre des agents secrets.

Note: 15.5/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines