Magazine Concerts & Festivals

Hooverphonic with Orchestra, Koningin Elisabethzaal , Antwerpen, le 27 avril 2012

Publié le 27 avril 2012 par Concerts-Review

Le billet de JPROCK:
577550_211228215660451_100003198218121_329143_1742896263_n.jpg
536351_211226278993978_100003198218121_329132_1796612853_n.jpgL'avantage de la salle Reine Elisabeth, c'est qu'elle se situe à un jet de pierre de la Centraal Station d'Anvers. Le désavantage c'est que les voyages en train dans notre petit pays sont dignes d'épopées semblables à un épisode de Pekin Express. Ca commence par un train en retard, ça continue avec d'incessants changements de numéros de voies, et ça se confirme lorsque tu te rends compte que le train annoncé comme un direct est en fait un omnibus qui s'arrête toutes les cinq minutes. C'est donc après une découverte ferroviaire forcée de la région anversoise que tu arrives enfin à destination vers 19h15. Juste le temps de savourer un plat thaï dans un resto du coin et direction la salle pour un concert qui comme les cinq autres prévus ici même, affiche complet depuis des lustres. Le groupe a rajouté une date au Sportpaleis et une à l' Ancienne Belgique à la rentrée. Impressionnant succès pour un groupe excellent qui atteint presque le sommet de sa carrière. Car au vu du concert de ce soir il lui en reste encore sous le pied !

74764_211228608993745_100003198218121_329147_996642180_n.jpg

A 20h15, le groupe démarre avec "Battersea" que Noémie Wolfs interprète seule en voix-piano. Pendant 105 minutes Hooverphonic va aligner une flopée de hits sublimés par l'orchestre classique qui accompagne le groupe. La voix sensuelle de Noémie ainsi que les orchestrations peaufinées présentées ce soir sur fond d'un light show magnifique vont emporter le public du début à la fin avec une maestria incontestable. Un seul mot te vient à l'esprit : classe !
Et si on ajoute à cela un son absolument parfait comme toujours dans cette salle on n'est pas loin du concert parfait. Seule petite ombre au tableau, un public qui ce soir là fut assez discret durant les trois quart de la performance et qui finalement s'est réveillé pour les rappels avant d'ovationner le groupe durant de longues minutes.
Dans son style Hooverphonic est devenu un groupe majeur dont la carrière internationale ne fait que commencer. Bravo !

540574_211229105660362_100003198218121_329151_43734590_n.jpg

Setlist:
Battersea
One two three
Heartbroken
The night before
Club Montepulciano
The last thing I need is you
2Wicky
Anger never dies
Unfinished sympathy
Expedition impossible
George's café
Happiness
The world is mine
Jackie Cane
Mad about you
Sometimes


Encore
Vinegar & salt
Eden
Renaissance Affair

526160_211229735660299_100003198218121_329154_431636737_n.jpg

Encore 2
la Horse ( Gainsbourg cover)
Danger Zone ( John Barry)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte